Pièce chargée d'histoire, bureau qui "rend fou", Premières dames éphémères... plusieurs malédictions semblent planer au-dessus du palais de l'Elysée. 
© AFPAFP

La malédiction de la Première dame

Au Touquet en 2017 pour aller voter, Brigitte Macron a été mise en garde par un badaud au sujet d'une malédiction qui pourrait la frapper prochainement ! "Soyez prudente, parce que… il y a une malédiction à l’Elysée, vous savez ?", a-t-il lancé à la femme du président. Et celui-ci de préciser : "Les Premières dames disparaissent quelques mois après…". Une mise en garde qui n’a pas eu l’air de faire peur à l'épouse du président, laquelle lui a répliqué avec un sourire : "Oh la la ! On va conjurer".

Le "bureau qui rend fou"

A l'Elysée, il paraît qu'il y a un "bureau qui rend fou". Ce bureau, ancienne chambre de l'impératrice Eugénie, situé au premier étage de l'Elysée, offre une vue imprenable sur le parc du palais présidentiel. Il est stratégiquement situé entre le bureau du président et ses appartements privés.

Mais d'après la rumeur, ce bureau, autrefois occupé par Henri Guaino puis Aquilino Morelle rendrait fou ses occupants. Dans le livre Elysée, vérités et légendes, les auteurs relatent cette rumeur qui conduirait l'occupant de ce bureau à une "dérive narcissique" et une "coupure avec 'la vraie vie'". Est-ce pour cela que François Hollande avait fait de cette très belle pièce, si convoitée, une salle de réunion ?

Le salon d'Argent

Dans le palais présidentiel, il est un lieu où l'on n'aime pas trop s'attarder... Il s'agit du "Salon d'argent", lieu chargé d'histoire. C'est en effet là que Napoléon Ier a signé son abdication et que le président Felix Faure est mort d'une crise cardiaque dans les bras de sa maîtresse. C'est aussi là que le général de Gaulle est passé après avoir annoncé son départ en 1969. C’est aussi dans cette pièce qu’un intrus, qui avait réussi à escalader la grille du Coq, avait été retrouvé faisant une sieste dans le canapé, en 1974...

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.