Un audit sur les finances de l’UMP a été remis ce lundi à Luc Chatel, le secrétaire général du parti. Les salaires que perçoivent jusqu’alors certains cadres de l’UMP n’ont pas manqué de faire grincer des dents.

©AFP

AFP

Les caisses sont vides à l’UMP. Selon le Journal Du Dimanche (JDD), la dette de la formation politique avoisine 80 millions d'euros. Et pourtant, certains cadres du parti d’opposition disposent de revenus très confortables.

12500 euros pour Eric Cesari

Ainsi, Eric Cesari, le directeur général de l’UMP, est rémunéré par le parti d'opposition à hauteur de 12 500 euros brut par mois, soit 10 000 euros net. D’après le JDD, ce salaire avait alors été négocié par Xavier Bertrand à l’époque où il était à la tête du parti.

8500 euros pour le collaborateur Geoffrey Didier

Autre salaire dont la révélation par le journal a dérangé chez les membres de l'UMP : le revenu de Geoffroy Didier. Le cofondateur de la Droite Forte percevait de l’UMP 8 500 euros brut, soit 6200 euros net. Face aux critiques, le collaborateur de Brice hortefeux a assuré au Parisien  qu'il "n'a rien a se reprocher". 

Selon Le Parisen, Hervé Mariton s’est emporté après avoir pris connaissance du montant de ce salaire : "à ce stade, je demande qu’on communique la liste intégrale des collaborateurs rémunérés par l’UMP",a t-il déclaré. Celui qui est candidat déclaré à la présidence de l’UMP a précisé au Figaro qu’ "en tant que délégué général en charge du projet, fonction éminente s’il en est dans un parti, je ne dispose pas de collaborateur en propre".

Surtout, ce qui interroge Hervé Mariton n’est pas tant "la valeur ajoutée qu’apporte Brice Hortefeux", mais plutôt "pourquoi dispose-t-il d’un collaborateur rémunéré par le parti ?".

Publicité
En off, un "haut gradé" a également fait part de sa surprise lorsqu'il a appris que Geoffroy Didier gagne "plus qu’un député".  "Si c’est son collaborateur, pourquoi Brice Hortefeux ne le rémunère-t-il pas avec son enveloppe de parlementaire européen ?", a-t-il interrogé.

La situation financière de l'UMP semble délicate. Aussi, le triumvirat Alain Juppé, François Fillon et Jean-Pierre Raffarin a promis de rendre public le montant de la dette du parti.

Vidéo sur le même thème : Les aveux de Jérôme Lavrilleux en larmes

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité