De leur vivant, Igor et Grichka Bogdanoff ont acquis le château d'Esclignac dans le Gers en 1986. Une immense demeure d'inspiration médiévale qui a suscité la polémique pour les deux célèbres frères scientifiques. Découvrez l'édifice en images.
Mort des frères Bogdanoff : à quoi ressemblait leur château dans le Gers ?© Domine-Wyters/ABACAabacapress

Ils avaient la tête dans les étoiles et pourtant, Igor et Grichka Bogdanoff ont eu le sens des affaires. Grâce à leur notoriété acquise avec leur émission Temps X, diffusée sur TF1 dans les années 1980, les deux frères et animateurs scientifiques ont acquis un incroyable domaine. En 1986, ils ont acheté le château d’Esclignac situé dans le Gers entre Fleurance et Monfort, un édifice classé "monument historique de France" bâti en 1032.

Natifs de la région, les frères Bogdanoff ont gardé un lien avec ces terres gersoises où ils ont passé une enfance aisée avec leur grand-mère. "C’est toute notre jeunesse, on y a tout fait. Du labour jusqu’à la sanquette ou à la traite des vaches", confiait l’aîné Igor dans les pages de Sud Ouest en 2013, relayé par nos confrères de La Dépêche. Un choix évident pour eux que d’acquérir cette demeure pour un montant estimé aujourd’hui à 280 000 euros.

Que devient aujourd’hui le château d’Esclignac ?

L’occasion pour les fantasques scientifiques d'inviter chaque année leurs proches pour passer les festivités ensemble. Comme l’explique Raymond Vall, le maire de Fleurance, dans un reportage pour La Dépêche, "il y avait une forte communion autour des Bogdanoff qui y organisaient des banquets avec toute leur famille et leurs amis. Je me rappelle que l'atmosphère était envoûtante". Pourtant, les célèbres jumeaux et amis de Luc Ferry ont laissé leur propriété à l’abandon depuis plus de 20 ans.

"Depuis une vingtaine d'années, ils ont laissé le château en péril. Le devis pour la toiture s’élève à quatre millions d'euros. C’est un désastre", se désole devant nos confrères Régis Lagardère, l’édile du village de Monfort. Et le constat est sans appel, comme le détaillait le site Actu.fr : toiture crevée, vitres brisées et poutres effondrées, le château d’Esclignac est tombé littéralement en ruine. Un triste sort pour l’édifice bientôt millénaire tandis que de nombreux particuliers ont lancé des appels pour sauver ce patrimoine.

Alors que les frères Bogdanoff auraient toujours refusé de se séparer du château, Cédric Davant-Lannes était en conflit avec ceux qui lui avait décliné des offres de rachat. Pour ce dernier, président d’association pour la sauvegarde du patrimoine gascon, les jumeaux Igor et Grichka n'avaient pas les moyens pour financer les travaux. "Tout le monde croit que parce qu’on a un nom, on a les moyens. Ce n’est pas vrai", relayait le 20 Minutes. "Il pleut dans les bâtiments. Il y a 4 000 m2 de toiture. La facture peut s’élever à plusieurs millions d’euros". En attendant de savoir le sort réservé au bâtiment après la disparition des deux frères, découvrez les images du château d’Esclignac ci-dessous.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.