Après la mise en place de jauges pour les rassemblements, à l'exception des meetings politiques, plusieurs artistes se sont précipités pour annoncer avec colère et dérision qu'ils se lançaient désormais en politique. C'est notamment le cas de Julien Doré qui ne se dit plus "en concert", mais "en meeting".
Julien Doré, Hoshi… ces stars qui lancent des "meetings" politiques©Niviere David/Abacaabacapress

C’est une vent de contestation qui s’empare des artistes après les annonces de Jean Castex. Le Premier ministre a en effet annoncé ce lundi 27 décembre une nouvelle série de restrictions concernant les grands rassemblements. Parmi elles, le rétablissement des jauges pour les grands rassemblements tels que les événements sportifs et culturels. Le nombre de places est désormais limité à 2 000 personnes en intérieur et jusqu'à 5 000 personnes en extérieur. Les concerts debouts sont quant à eux totalement interdits. Le Premier ministre a toutefois déclaré que les meetings politiques de la campagne électorale, en vue de la présidentielle au printemps, ne seront pas concernés par cette mesure entrant en vigueur à partir du 3 janvier. Une mesure inéquitable qui a suscité la colère et l’indignation de bon nombre d’artistes. Julien Doré n’a pas manqué d’ironie en partageant sur Instagram une photo de ses dates de tournée dans laquelle il a remplacé "En concert" par "En meeting". Une publication accompagnée d’un message clair “C’est notre projet”, en référence à la fameuse phrase scandée par le candidat Emmanuel Macron lorsqu’il était encore en campagne.

Voir cette publication sur Instagram

Tous mes meetings sont maintenus                                                                    Grand Corps Malade

Julien Doré n’est pas le seul chanteur à avoir fait part de son mécontentement après les annonces du gouvernement. La chanteuse Hoshi a également rapidement posté un montage d'elle à l’Élysée, en lieu et place d’Emmanuel Macron avec le commentaire acerbe : "Voilà, maintenant je peux faire mes concerts"'. Grand Corps Malade et Eddy de Pretto se sont également déclarés officiellement candidats à la président de la République en 2022 afin d‘être en mesure de maintenir leurs concerts sur Twitter. "Je suis donc candidat aux élections présidentielles. Tous mes meetings sont maintenus", a écrit le slameur français. Un membre de l'équipe de Maxime Gasteuil, humoriste à succès, a également publié en story l'affiche des dates de sa tournée avec inscrit "Gasteuil en campagne" avec les dates des "meetings de Zéniths". 

Pourquoi les meetings échappent à la jauge ?

En pratique, si les meetings politiques échappent aux mesures de restriction sanitaire, ce n’est pas le choix du gouvernement mais parce que les activités politiques sont protégées par la Constitution.  Ainsi, l’État n'est pas en droit d'imposer une jauge aux différents candidats. Le gouvernement n'est pas non plus autorisé à imposer un pass sanitaire ou vaccinal à l'entrée de ces rassemblements politiques. Lundi 27 décembre, Richard Ferrand, le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand, a annoncé que la majorité présidentielle respecterait les jauges. Mais les règles devraient malheureusement être aléatoires selon les partis politiques. BFM TV assure notamment que du côté du Rassemblement national, un meeting de campagne de 3 000 personnes est en effet déjà prévu à Reims le 15 janvier prochain. Il s’agira du premier grand meeting de Marine Le Pen. Afin d‘harmoniser les règles sanitaires pendant la campagne électorale, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin devrait organiser une commission avec tous les partis politiques pour fixer des restrictions communes.

Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.