Relaxé dans l'affaire Adidas-Crédit Lyonnais, Bernard Tapie avait pu récupérer des dizaines de millions d'euros. Une décision qui l'avait aidé à affronter son cancer, certes, mais suffisante pour renflouer ses dettes ? Pas vraiment.
Bernard Tapie est-il vraiment riche ?AFP
Sommaire

Bernard Tapie était-il encore riche ? Les dizaines de millions qu'il avait récupéré après la relaxe

"Ca va !”, assurait Bernard Tapie, sur le plateau de Cyril Hanouna. L’homme d’affaires, qui avait été relaxé en juillet 2019 dans l’affaire Adidas-Crédit Lyonnais, avait répondu en direct à un appel de l’animateur de C8, quelques mois plus tard. Il lui avait d’ailleurs confié avoir hâte de le voir, indiquait alors Gala.

C’est que le monde médiatique ne s’intéressait pas qu’à la santé financière de l’ancien président de l’Olympique de Marseille. Ce dernier, décédé le 3 octobre 2021, luttait contre un double cancer coriace, qui touchait son estomac et son oesophage. "Les gens ont compris ces derniers mois en entendant ma voix que le cancer est reparti, avec des métastases pas très bien placées. Ça arrive, ce n’est pas une bonne nouvelle, alors que les scanners intermédiaires disaient que je n’avais plus rien”, expliquait-il, détaillant la récidive dont il souffrait dans les colonnes de son journal, La Provence

La fortune de Bernard Tapie, évidemment, était elle aussi scrutée. Les décisions de justice dont il avait fait l’objet avaient de quoi le soulager, mais cela ne signifiait pas qu’il était désormais tiré d’affaire, rappelle Le Point. Il devait encore rembourser 403 millions d’euros, qui lui avaient initialement été accordés par le tribunal arbitral en 2008. Sur cette somme, qu’il devait à l'État, l’homme d’affaires devait s’acquitter de 45 millions au titre du préjudice moral, note l’hebdomadaire. "L’affaire étant terminée, l'État mettra en oeuvre les moyens” pour récupérer les montants qui lui sont dû, avait fait savoir Nicole Belloubet, ex-garde des Sceaux, sur le plateau des "4 Vérités” de France 2.

La relaxe avait tout de même permit à l’homme d’affaires de récupérer plusieurs de ses biens, saisis durant l’enquête. C’est notamment le cas d’une luxueuse villa tropézienne (50 millions d’euros), de nombreux contrats d’assurance-vie estimés à 20 millions d’euros et de liquidités issues du groupe Bernard Tapie, pour plus de 100 millions d’euros. Au total, près de 168 millions d’euros avaient rejoint le giron de l’ancien patron de l’OM.

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.