Votre ADN pourrait-il faire de vous une personne au patrimoine riche ? C'est ce qui est arrivé à cet homme de 31 ans.
IllustrationIstock

Ce test ADN a changé sa vie. Jordan Adlard Rogers, trentenaire Britannique et ancien travailleur social, a récemment emménagé en famille dans le domaine rural Penrose de 621 hectares, situé à Cornwall, dans la pointe sud-ouest du Royaume-Uni, rapporte The Guardian.

Estimation du bien ? 50 millions de livres sterling !

Publicité

Après un long combat visant à prouver sa filiation avec son père, Charles Rogers, décédé en août 2018 d'une overdose et propriétaire des lieux, il est reconnu comme étant son héritier grâce à un test ADN.

Le leg du domaine, appartenant à la famille aristocrate Rogers depuis des générations, ne lui était pourtant pas destiné. Jordan Adlard Rogers, explique en effet dans les colonnes du quotidien britannique qu'il savait depuis l’âge de 8 ans, que Charles Rogers, qui a passé les 40 dernières années de sa vie à vivre reclus en raison de sa toxicomanie, était son père. L’obtention d’un test ADN a pris des années, rapporte Capital.

Publicité

Une rente annuelle très confortable

Charles Rogers, fils d'un lieutenant de vaisseau de la Royal Navy et frère d'un pilote de la Royal Air Force, n'a jamais reconnu son fils de son vivant, relate le magazine.

Publicité

Depuis son arrivée, Jordan Adlard Rogers, a donc tenté d’en savoir plus sur la vie de son père. "Je ne suis pas ici depuis longtemps et je ne connais pas tous les tenants et aboutissants, mais j’ai réussi à reconstituer une partie du puzzle", a-t-il précisé au Guardian. Il le décrit ainsi comme un "esprit libre", issu d'une famille importante.

D’après le quotidien, le domaine ne serait pas son seul héritage. Le Britannique devrait aussi percevoir 52.000 livres par an de la part du trust familial.

Une somme très importante pour cet homme qui vivait jusqu’à présent dans un logement social avec sa fiancée et son bébé, né tout récemment.

Publicité
"Je ne vais pas oublier d'où je viens. J'ai été dans la situation du type qui s'inquiète de la prochaine facture et j'ai eu un début de vie difficile, mais maintenant que je suis là je veux aider les gens", assure-t-il au journal.

Il a d’ailleurs pour projet de créer une œuvre de charité pour aider les populations des environs.

Vidéo en lien avec le thème : Johnny Hallyday : cet héritage insoupçonné qu’il a laissé à Michel Drucker