Saga successorale et déchirement familial en vue ? N'en déplaise à ses fils, l'acteur de 83 ans a déjà tout prévu…
AFP

Liens familiaux compliqués, propos très critiqués… Alain Delon ne cesse de faire parler de lui. Une récente pétition réclame d’ailleurs le retrait de la palme d’honneur qu’il doit recevoir à Cannes ce dimanche 19 mai 2019 pour l’ensemble de sa carrière.

Publicité

"Raciste, homophobe et misogyne". Tels sont les mots employés par certains pour le qualifier. Cela ne semble toutefois pas atteindre l’acteur, qui multiplie les interviews ces dernières semaines :

Publicité
“Que voulez-vous que je dise. On m’aime ou on ne m’aime pas. Mais on ne peut pas contester ma carrière !” a-t-il assuré au Figaro.

Une relation fusionnelle avec sa fille

Cette récompense, il la recevra des mains de sa fille, Anouchka Delon, avec laquelle il entretient une relation fusionnelle. Avec ses fils, en revanche, les échanges sont plus compliqués. Dans l’émission, Un jour, un destin, diffusé le 3 mai dernier sur France 3, il révèle avoir enfermé son fils Anthony, alors enfant, dans une cage avec des chiens, pour l’endurcir.

Puis, dans un entretien accordé à Gala dont il fait la couverture ce jeudi 16 mai, l’acteur est également revenu sur ses liens distendus avec ses fils Anthony et Alain-Fabien :

"Les garçons se sont un peu éloignés de moi, oui... Mais pas ma fille ! J'en souffre... Plus pour le petit, Alain-Fabien. Anthony, c'est différent. A 55 ans (Ndlr 54 en vérité), ce n'est plus un enfant."

"J’ai une fille extra, j’aurais aimé nouer des liens plus forts avec mes fils, mais c’est une filiation compliquée, car ils ont choisi le même métier que leur père" indiquait l'acteur il y a quelques jours.

Ces conflits familiaux conduiront-ils toutefois à une bataille de longue haleine, une fois que la question de l’héritage devra être abordée ?