En France, tout assuré est pris en charge par la Sécurité sociale. C'est le premier niveau de remboursement. Pour une couverture maladie complète, chacun est libre de souscrire ou non une mutuelle complémentaire.
©iStockIstock

Sécurité sociale + mutuelle = couverture maladie complète

Crée en 1998, la carte vitale simplifie les démarches de remboursement des soins de santé. Elle est délivrée à tout assuré de plus de 16 ans. La situation du patient et de ses éventuels bénéficiaires est automatiquement transmise à l'assurance maladie. Une fois le remboursement de l'assurance maladie effectué, le patient a généralement un reste à charge. Ce dernier peut être pris en charge par une mutuelle ou complémentaire santé. Elle peut être individuelle, familiale ou encore collective. Les remboursements reçus par l'assuré dépendent du niveau de couverture souscrit dans ce contrat.

Publicité

Assurance maladie : un remboursement plus rapide avec la télétransmission NOEMIE

Pour une prise en charge rapide par votre mutuelle, il est important que celle-ci soit reliée à votre caisse d'assurance maladie par le système informatique NOEMIE (sigle de "Norme ouverte d’Échanges entre la Maladie et les Intervenants extérieurs"). Il assure la télétransmission de vos informations de santé entre la Sécurité sociale et votre mutuelle.

Publicité

Carte vitale : votre sésame à ne pas oublier

Pensez à toujours présenter votre carte vitale chez votre médecin généraliste, chez le pharmacien ou tout autre professionnel de santé. Elle atteste que vous êtes bien affilié à la Sécurité sociale. Sans elle, le professionnel sera dans l'obligation d'établir une feuille de soins papier que vous devrez envoyer par voie postale à votre caisse d'assurance maladie. Ce qui prendra un peu plus de temps.