L'intersyndicale (CGT, FO et Solidaires) de Météo France a appelé à une grève du samedi 11 au mardi 14 juin. Mais quel impact cette mobilisation va-t-elle avoir ? 
©AFP

Ils n'appellent plus à la vigilance mais à la mobilisation. Les syndicats CGT, FO et Solidaires de Météo France ont appelé il y a quelques jours à une grève du samedi 11 au mardi 14 juin, pour dénoncer une politique gouvernementale qui, à terme, menace de  "couler" l'établissement public, rapporte l'AFP

Ces derniers dénoncent en effet l'automatisation de leur travail et la prochaine suppression de 350 emplois sur les 3000 actuels. Les effectifs ont déjà baissé de 20% au cours des dix dernières années, soit environ 700 emplois déjà supprimés. 

Un service minimum

Face à cette mobilisation, certains s'inquiètent de ne plus recevoir de prévisions dans une période compliquée, avec les crues qui ont eu lieu il y a quelques jours dans de nombreuses communes. Mais pas de panique, l'établissement est tenu à un service minimum, rappelle Le Parisien. Les bulletins seront bien présents en cas de danger ou changement climatique important. 

De nombreuses professions pourraient en effet pâtir d'un manque d'informations sur la météo, comme par exemple les métiers de l'aviation, les armées, les fournisseurs d'électricité ou encore les agriculteurs et les pompiers. 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.