Actuellement au large de l'Atlantique, une tempête menace les côtes de l'Europe. La perturbation devrait atteindre le continent ce weekend, à commencer par les îles Britanniques.
Faut-il craindre la tempête qui s'approche dangereusement de la France ?illustrationIstock

Alors que la tempête Hervé s’est abattue sur la Corse, mardi 4 février 2020, en soufflant des vents tempétueux atteignant les 140 km/h, une autre perturbation plus importante encore, pourrait arriver ce week-end en Europe. 

l’Atlantique Nord est partagé entre deux systèmes atmosphériques dits semi-permanents, qui se complètent, explique Sud-Ouest. Le premier est un système de dépressions situé dans la région de l’Islande, au Nord, et qui est en général responsable des perturbations. Tandis que le second est l’anticyclone des Açores (Portugal), au Sud, synonyme de chaleur et de beau temps

C’est entre ces deux zones de l’Atlantique que se créent les tempêtes qui arrivent sur l’Europe. En effet, une colonne de vents forts appelée "courant-jet" s’engouffre entre les deux zones pour faire naître des fortes dépressions. Donc, plus la différence de pression entre les deux systèmes est élevée, plus le courant-jet est fort et rapide. 

 Signaux alarmants

Or, dans les prochains jours, l’écart va se renforcer, rendant propice les fortes dépressions. Ainsi, "tous les ingrédients de la tempête sont réunis", souligne Olivier Cabanes, prévisioniste de Météo France, pour Sud-Ouest

Selon les estimations de l'institut, la tempête devrait frapper entre le dimanche 9 et le mardi 11 février 2020. Mais il ne serait pas encore possible de définir exactement quand et où la dépression risque de s'abattre. "Impossible à dire. Pour l’instant nous sommes à 2 000 kilomètres près", explique Olivier Cabanes. "Il faudra attendre la fin de semaine, voire le week-end, pour en savoir plus". 

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Vidéo : Comment la météo peut impacter votre télévision ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.