Des élus de l'opposition proposent de taxer les croisiéristes en visite à Marseille. 1,5 million de touristes seraient concernés. 
AFP

Croisiéristes taxés à Marseille : "les communes peuvent demander aux vacanciers de payer une taxe de séjour"

En ce début de vacances d'été, les plaisanciers pourraient vite déchanter. Les élus de l'opposition de Marseille ont fait la proposition de créer une taxe de séjour à faire payer aux 1,5 million de croisiéristes qui visitent chaque année la cité phocéenne.

Capital.fr rapporte qu'un amendement en ce sens déposé par Benoît Payan, président du groupe socialiste, vendredi devrait être examiné ce lundi 25 juin. "De la même façon que chaque Marseillais paye en ce moment même sa taxe d'habitation (la plus chère de France), chaque touriste s'acquitte normalement d'une taxe de séjour (...) sauf les 1,5 million de croisiéristes qui font escale à Marseille ! , précise l'élu.

"Aucun euro n’est réclamé aux multinationales de la croisière qui bénéficient pourtant lourdement des infrastructures et services municipaux", ajoute-t-il dans un communiqué.

Croisiéristes taxés à Marseille : une mesure pour financer un plan de lutte contre la pollution

D’après la loi de finances rectificative de 2017, "les communes peuvent demander aux vacanciers séjournant sur leur territoire de payer une taxe de séjour. Toutefois, la commune est autorisée à en exonérer certaines catégories de vacanciers." La question est de savoir si ces bateaux de croisières sont considérés comme des hébergements sur le territoire de Marseille.

L'élu socialiste estime que l’application de cette disposition "prévue par la loi" constituerait "une mesure de justice vis-à-vis des Marseillais" et que les recettes tirées de cette taxe pourraient par exemple "servir à lutter contre la pollution atmosphérique qu’engendrent ces bateaux".

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Vidéo : Anarque aux devises hors cours

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.