Lors de son intervention télévisée ce 10 décembre, le Premier ministre Jean Castex a annoncé le maintien du couvre-feu, au soir de la Saint-Sylvestre, dans toute la France. Une mesure qui n'a pas manqué de faire réagir les internautes sur la toile.
Les meilleures blagues sur le couvre-feu au soir du 31 décembre

Une fin d’année vraiment pas comme les autres. Ce jeudi 10 décembre au cours d’une nouvelle conférence retransmise à la télévision, le Premier ministre Jean Castex a annoncé la réinstauration d’un couvre-feu, de 20h à 6h du matin, qui sera effectif dès le mardi 15 décembre prochain.

En cette période marquée par les fêtes de fin d’année, les Français sont invités à respecter cette réglementation, même au soir du 31 décembre lors du réveillon de la Saint-Sylvestre. Ainsi, le couvre-feu "sera strictement contrôlé avec des possibilités de dérogation limitées", a assuré le chef du gouvernement face aux téléspectateurs.

Un 31 décembre qui restera dans les mémoires !

De ce fait, le pouvoir exécutif a préféré sacrifier le dernier jour de l’année plutôt que le réveillon de Noël, permettant ainsi aux Français de se réunir en famille tout en ne dépassant pas la jauge de "six convives" à table par foyer. Face aux dernières annonces de la veille, beaucoup de citoyens confinés risquent d’être confrontés à des situations pour le moins complexes.

À l’image de certains internautes qui n’ont évidemment par tarder à réagir après cette conférence de presse sur les réseaux sociaux. Entre les achats de dernière minute, la cohue dans les transports et les soirées clandestines, ce 31 décembre pourrait bien rester dans les mémoires des Français. Planet vous dévoile une sélection de leurs meilleures blagues dans le diaporama ci-dessus.

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.