Interrogé au journal de 20 heures, Jean Castex a ordonné aux grands magasins de fermer certains rayons non-essentiels, à compter du mardi 3 novembre. Une mesure qui n'a pas manqué de faire réagir commerçants et internautes sur les réseaux sociaux.
Les meilleures blagues sur la fermeture de certains rayons de supermarchés

Confinement saison 2, c'est parti. À la suite de l’allocution du président de la République, le 28 octobre dernier, les Français sont dans l’obligation de respecter de nouvelles restrictions afin d’endiguer l’épidémie de coronavirus. Contraignant notamment de nombreux commerçants, ne vendant pas des produits de première nécessité, à baisser le rideau de leur magasin.

C’était sans compter sur la colère de certains d’entre eux, durement touchés par la crise sanitaire, qui dénoncent une injustice face aux grandes surfaces accueillant encore des clients et vendant aussi des produits non alimentaires. Pour calmer la gronde, le Premier ministre Jean Castex a pris une décision radicale comme il l’a annoncé ce 1er dimanche au journal de 20 heures sur TF1.

Une mesure applicable dès le mardi 3 novembre

"J'ai décidé, dans le décret qui régit le confinement, d'ajouter une disposition, qui entrera en vigueur mardi matin, interdisant la vente des produits qui ne peuvent pas être vendus, qui sont d'ores et déjà interdits dans les commerces de proximité, dans les grandes surfaces", a déclaré le chef du gouvernement à la télévision.

Si certaines enseignes ont déjà mis en vigueur cette mesure dans leurs magasins, applicable pour tous dès ce mardi 3 novembre, l’annonce de Jean Castex n’a pas tardé à faire réagir les internautes sur les réseaux sociaux. Planet vous dévoile une sélection de leurs meilleures blagues dans le diaporama ci-dessus.

Comment bien choisir sa mutuelle senior ? - Obtenez votre guide Mutuelle Senior 2020 dès maintenant

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.