Connaissez-vous le "Salt and ice challenge", le "Harlem Shake" ou encore l'"Extreme Phone Pinching" ? Ces défis complètement fous ont chacun eu leur période de gloire sur Internet. Planet.fr vous en offre un petit florilège.
Sommaire

Le "Salt and ice challenge"

Certains ne le savent peut-être pas, mais mélanger du sel et un glaçon sur sa peau peut provoquer de graves brûlures. Mais qui dit danger, dit challenge pour certains. Ainsi, le "Salt and ice" challenge excite en ce moment de nombreux internautes qui postent des photos et vidéos de ce défi.

Le problème, c’est que les blessures s’accumulent, comme le raconte une mère de famille britannique qui a dû emmener son fils aux urgences. "Les brûlures étaient tellement sérieuses que les médecins se sont demandés s'ils devaient faire une greffe de peau", a-t-elle raconté au journal Hull Daily Mail. "La brûlure est tellement profonde qu'elle a touché les terminaisons nerveuses (...) Il ne sent plus rien au niveau de la brûlure".

La gendarmerie s’inquiète aussi de ce défi et alerte les adolescents dans un tweet posté mardi. 

Le "Mannequin Challenge"

Lancé, selon le site Know Your Meme, par un groupe d’élèves du lycée Edward H. White, à Jacksonville, le mannequin challenge consiste à rester immobile le temps d’une vidéo. La caméra se promène alors entre les personnes présentes à l'image, qui semblent figées dans le temps.

Le défi a été repris par de nombreux internautes, puis par des personnalités comme Paul McCartney ou Hillary Clinton. Il est souvent accompagné du morceau “Black Beatles”, du groupe Rae Sremmurd.

L'"Ice Bucket Challenge"

Sans doute le défi le plus célèbre et dont l'objectif était le moins stupide, l'Ice Bucket Challenge est né en 2014. Ses participants devaient se filmer... en se versant un seau d'eau glacée sur le crâne. Jusqu'ici, rien de très utile.

C'est alors qu'intervenait la seconde partie du défi : faire un don à l'assocation ALS, qui lutte contre la maladie de Charcot. Selon Le Monde, l'association affirme avoir récolté 115 millions de dollars, soit un peu plus de 108 millions d'euros, grâce à l'Ice Bucket Challenge. Cet argent a notamment permis de faire avancer les recherches du projet MinE, mené par une équipe de 80 scientifiques.

Le "Harlem Shake"

Harlem Shake est le nom d’un morceau de l’artiste Harry Rodrigues, d'après Know Your Meme. Il a servi à illustrer tout une vague de vidéos éponymes se déroulant généralement de la manière suivante :

D'abord, un individu, seul, danse de manière vaguement étrange au rythme de la musique. Les personnes au milieu desquelles il se trémousse ne semblent pas le remarquer.

Mais à l’instant où le rythme du morceau change… tout le monde entre dans une sorte de frénésie collective. À moitié nu, déguisé, un casque sur la tête, tout le monde s'agite furieusement. La vidéo s’achève avec un ralenti du plus bel effet.

Le "Tawawa Challenge"

Ce défi en particulier a affolé la Toile par son aspect particulièrement sexy. Il est parti du Japon, où des fans féminines du manga Tawawa on Monday souhaitaient imiter leur héroïne.

Cette dernière, lorsqu’elle écoutait de la musique avec son smartphone, le posait en équilibre… sur sa poitrine. Les photos des jeunes femmes s'affichant avec leur téléphone posé sur leur décolleté ont alors envahi les réseaux sociaux.

L'"Extreme Phone Pinching"

Cette pratique hautement stupide a rapidement dégoûté les internautes tant elle était dangereuse... pour leur précieux smartphone. L'opération consistait en effet à saisir son téléphone entre deux doigts, avant de le suspendre au-dessus du vide.

Créé par le groupe Twenty One Pilots, le défi a été fatal pour de nombreux téléphones. En France, le Youtubeur Norman s'est prêté au jeu avec celui d'une animatrice de Fun Radio. Il a lâché le téléphone, qui s'est abattu une dizaine de mètres plus bas.

Le "Collar Bone Challenge"

Le "challenge de la clavicule" semblait à première vue anodin. Ses participants devaient parvenir à faire tenir autant de pièces de monnaie que possible sur leur clavicule affleurante. Une manière de montrer à quel point on était... maigre.

Qualifié de body-shaming (manière de rendre une personne honteuse de son apparence physique) par de nombreux internautes, comme le rapporte le site Purebreak, le Collar Bone Challenge n'a heureusement pas perduré. Les plus inspirés ont ironisé en remplaçant les pièces de monnaie... par une banane.

Le "Belly Button Challenge"

C'est le réseau social chinois Weibo qui a lancé la pratique douteuse du Belly Button Challenge, soit "Challenge du Nombril". Dans la veine du Collar Bone Challenge, il s'agissait de "prouver" sa maigreur, mais cette fois en tentant de toucher son nombril.

Précisons : il fallait y parvenir en passant d'abord son bras derrière son dos. Les conséquences ont été fâcheuses pour les personnes contraintes de forcer un peu trop. Ces dernières n'ont récolté qu'une luxation de l'épaule.

Le "NicNomination"

Pour finir, voici un défi complètement fou né d'une pratique très dangereuse. À l'origine, le Nek Nomination consistait à désigner deux de ses connaissances sur les réseaux sociaux, et de les mettre au défi de se saouler, notamment avec un mélange d'alcools. Le "jeu" s'est essouflé après que plusieurs participants ont bu jusqu'à en mourir, mais a donné lieu à des détournements. Le plus indescriptible était sans doute le Nic Nomination.

L'idée était d'envahir la Toile avec... le visage de Nicolas Cage. Au départ, les participants désignaient une connaissance en les défiant de trouver un portrait de l'acteur américain exprimant une émotion donnée. Par la suite, le NicNomination est devenu un prétexte pour placer le visage de l'acteur sur tout et n'importe quoi.