Pour une écrasante majorité de Françaises et de Français, la recherche de logement s'avère être un véritable parcours du combattant. Une récente enquête revient sur tous les sacrifices qu'ils sont prêt à faire pour y parvenir.
Immo : avez-vous idée des sacrifices que vous imposez à votre locataire ?IllustrationIstock

Dormir avec un toît, l’objectif de tout un chacun ? Pourtant, en France, la recherche de logement semble être sans cesse plus complexe, comme en témoigne la récente étude dévoilée par l’agence immobilière Blue, qui aide les propriétaires à trouver le "locataire sur-mesure".

Ce sondage mené auprès de 6272 locataires répartis sur l’intégralité du territoire hexagonale et selon la méthode des quotas est sans appel : 74% des Françaises et des Français estiment qu’il est difficile de se loger. Dans les cas des femmes seules, ce chiffre grimpe à 76%, contre 71% pour les hommes. 

Une grande majorité des locataires, tout genre confondus, sont d’ailleurs prêts à d’importants sacrifices pour accéder au Saint-Graal. En tout et pour tout, 91% des femmes n’hésitent pas à abandonner tout ou partie de leurs budget non nécessaire au logement, contre "seulement" 85% des hommes.

Logement : quels sont les sacrifices que s’imposent les Françaises et les Français ?

D’une façon générale, la première dépense sur laquelle les locataires acceptent de rogner correspond au loisir, aux jeux et à la culture. Ils sont 72% à y accorder moins d’importance si nécessaire (femmes : 71%, hommes : 72%).

Ensuite viennent les budgets consacrés à l'aménagement, au mobilier et à la décoration. 66% des Françaises et des Français jugent la dépense superflue quand il devient difficile d’accéder au logement (femmes : 54%, hommes : 78%)

Ils sont 53% à dépenser moins côté transports et véhicules pour pouvoir trouver un toît. Cette fois-ci le rapport s’inverse puisque ce sont les hommes qui protègent le plus cette enveloppe, avec  seulement 42% d’entre eux se déclarant prêts à un effort. Pour les femmes, la statistique s’établit à 64%.

Seuls 50% des Françaises et des Français sont prêts à ronger sur leurs dépenses alimentaires. Dans le détail, les hommes privilégient, encore une fois, l’argent des courses : ils sont 32% à tolérer une baisse de leur pouvoir d’achat en la matière. Les femmes, elles, sont 68%

Côté vacances et sorties, la tendance s’inverse. Au global, 49% des locataires rognent sur les finances destinées aux voyages, mais seules 32% des femmes disent y renoncer. A titre de comparaison, c’est un compromis acceptable pour 66% des hommes.

Vient ensuite le budget cadeaux, que 32% des hommes n’entendent pas réduire, contre 64% des femmes (global : 48%). Quant à l’enveloppe vêtements… Elle est largement défendue par les femmes, qui ne sont que 24% à accepter une réduction de leur budget en la matière. Contre 54% pour les hommes.

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.