INTERVIEW. Ce samedi 7 mai a lieu la Journée mondiale du jardinage nu. Qu'en est-il des autres droits que l'on peut pratiquer en tenue d'Adam et Ève ? Peut-on également bronzer nu sur la plage ? C'est la question à laquelle répondent les juristes Clara Servalli et Adrien Sene, au sein d'un livre du même nom.
Peut-on jardiner ou bronzer nu sur la plage ? Tous ces droits que vous ne connaissez pasIllustrationIstock
Sommaire

Avez-vous passé votre journée à jardiner ce samedi 7 mai ? Si oui, sous les premières chaleurs de l’année, vous avez eu peut-être envie de vous dénuder. Si certains n’ont pas osé, d’autres ont probablement profité de la Journée mondiale du jardinage nu. "L'idée est de célébrer le jardinage, l’union entre l’homme et la nature par une action de visibilité, ludique et plaisante, celle de se mettre à nu dans son jardin pour le cultiver", explique dans les colonnes de La Dépêche la Fédération française de naturisme.

La "World Naked Gardening day" a été créé en 2005 par l’éditeur américain Mark Storey et le permaculteur Jacob Gabriel. Ils ont eu cette idée à la suite d’une enquête sur les activités que les personnes pourraient pratiquer nues. Le jardinage a été cité en seconde position, juste après la natation. La pratique a ensuite été reprise en France.

Nous avons profité de cette occasion pour faire le point sur les droits que nous pouvons effectuer sans aucun vêtement, ainsi que sur d’autres lois méconnus des Français. Alors que l’été approche à grands pas, certains se demandent s’il est autorisé de bronzer en tenue d’Adam Ève sur la plage. Dans leur livre intitulé "Peut-on bronzer nu sur la plage… et autres questions juridiques pratiques", les juristes Clara Servalli et Adrien Sene ont "rassemblé" un certain nombre de questions les plus courantes qui leur sont posées. Leur objectif, "rendre le droit plus accessible par le biais de la vulgarisation juridique".

Rendre le droit accessible à tous

Planet. Pourquoi avez-vous souhaité écrire ce livre ? Les Français ont-ils des connaissances limitées en matière de droit ?

Clara Servalli et Adrien Sene. L'idée de ce livre nous vient d'un projet réalisé avec trois autres camarades lors de nos études au sein de l’Ecole de Formation du Barreau de Paris (EFB) sur le thème du Legal Design. L’objectif était de rendre le droit plus accessible par le biais de la vulgarisation juridique : proposer des situations connues de tous et présenter de manière claire et précise les outils du droit qui permettent d’y répondre simplement.

Au départ, nous avions choisi de créer une page Instagram et de publier régulièrement des questions aux réponses brèves et sourcées, permettant aux lecteurs de se renseigner sur les règles applicables si davantage de recherches s’avéraient nécessaires pour résoudre leurs difficultés. Au vu du succès rencontré par la page Instagram, nous avons estimé qu’il serait intéressant de rassembler un certain nombre de questions les plus courantes au sein d’un ouvrage, afin d’étendre le champ des lecteurs et de permettre à davantage de personnes de mieux connaitre leurs droits.

Questions de droit : comment s’instruire ?

Planet. Quels conseils leur donneriez-vous pour s’instruire sur les questions de droit ?

Clara Servalli et Adrien Sene. Il est difficile de répondre à cette question en ce que le droit est une matière particulièrement complexe où chaque règle comprend régulièrement de nombreuses exceptions du fait des différentes circonstances. Néanmoins, de nombreux efforts ont récemment été effectués par les pouvoirs publics et par certains professionnels afin de simplifier l’accessibilité juridique pour chaque citoyen. Ainsi, il existe désormais de nombreux sites internet résumant les règles de droit applicables à chaque situation, mais il reste toutefois nécessaire de bien vérifier les sources citées.

À ce titre, le site internet gouvernemental service-public.fr a fait l’objet d’une évolution très importantes lors de ces dernières années et résume plutôt clairement les droits de chacun, à l’image de ce que nous faisons dans notre livre (en essayant toutefois d’apporter un peu plus de légèreté).

Bronzer nu sur la plage : quels sont vos droits ?

Planet. Peut-on vraiment bronzer nu ou sein nu sur la plage ? Quid des relations sexuelles ? Que risque-t-on ?

Clara Servalli et Adrien Sene.

Sans "divulgâcher" l’ensemble des réponses du livre, il n’est évidemment pas autorisé de bronzer entièrement nu sur la plage, sauf à se trouver dans un espace naturiste autorisé.

Le bronzage seins nus a cependant fait l’objet d’un changement de jurisprudence du fait de l’évolution des mœurs sur le sujet et est désormais communément accepté, sauf à ce qu’une mesure règlementaire locale interdise spécifiquement cette pratique.

Les relations sexuelles en public sont, elles, complètent proscrites et s’apparentent à des actes d’exhibition sexuelle pouvant être sanctionnés d’un an d’emprisonnement et de 15 000 € d’amende (article 222-32 du Code pénal).

Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.