L'été, des commerçants peuvent scrupuleux peuvent tenter de vous vendre des produits locaux qui n'en sont pas. Comment ne pas se faire avoir ? Voici ce que vous devez regarder avant d'acheter.
Comment reconnaître un produit local ?IllustrationAFP

Les marchés de l’été, leurs odeurs, leurs couleurs et leurs produits d’exception. Des marchés des Hauts-de-France à ceux d’Occitanie, chaque région ou presque a ses spécialités. De quoi ravir les vacanciers à la recherche de nouvelles découvertes gustatives ou qui veulent ramener un bout de vacances chez eux. Si les producteurs et agriculteurs peuvent offrir de nombreux produits de qualité, certains commerçants moins regardants ont vite fait de vous embobiner avec des produits qui ne sont pas fabriqués en France ou qui n’ont rien de local. Comment être sûr de ne pas se faire avoir lorsqu’on cherche un produit local ?

Produit local : regarder attentivement l'étiquette

Un produit dit local est issu de l’agriculture locale. On parle aussi de terroir, qui désigne une zone géographique plus ou moins importante. La première chose à faire lorsque vous souhaitez acheter un produit présenté comme tel est de regarder son étiquette et plus particulièrement son code barre. Le premier nombre est celui qui vous intéresse, car il précise le pays d’origine du produit. Pour la France, il doit être compris entre 300 et 379. Si ce n’est pas le cas, alors reposez-le tout de suite car cela signifie qu'il n'a même pas été élaboré dans l’Hexagone ! Ce n’est donc pas un produit local.

Les aliments d’origine animale doivent également fournir une marque de salubrité. Cette dernière, présentée sous la forme d’une étiquette ovale, vous permet d’en savoir plus sur l’origine du produit. Encore une fois, intéressez-vous au premier numéro, qui est celui du département ! Si un commerçant peu scrupuleux vous présente comme local un produit élaboré à l’autre bout du pays… Passez votre chemin.

Pour être sûr de faire le bon choix, vous pouvez également être attentif aux logos figurant sur les produits. L’Appellation d’Origine Protégée (AOP) permet d’identifier les produits authentiques de la région et ils ne peuvent pas être élaborés ailleurs. Il peut aussi assurer l’authenticité d’un savoir-faire humain. L’IGP, pour Indication géographique protégée, est là pour donner une certaine réputation à un produit. Si sa relation avec le territoire est moins forte que celle de l’AOP, il permet tout de même de s’assurer que ce que vous achetez a bien été élaboré dans la région.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.