Sophie Davant s'est confiée à Libération sur son salaire en tant qu'animatrice sur France 2. Si on ne connaît pas la somme exacte, le journal estime qu'elle serait payée autour de 320 000 euros brut annuels.
Sophie Davant : ses révélations sur son salaire exorbitant à France TélévisionsAFP

Sophie Davant fait des révélations cashs sur son salaire à France Télé. Dans une intervew accordée à Libération et publiée ce mardi 18 mai, l'animatrice d'Affaire conclue sur France 2 s'est livrée sans détours, donnant "une idée de ce qu'elle gagne". "Je sais ce que représente l'argent. Je le dépense en fringues, en bouffe avec les copains, en vacances en bord de mer. Cela me fait la vie douce, mais je ne flambe pas", a-t-elle assuré auprès de Libération. Le journal précise que la Cour des Comptes surveille qu'aucun salarié de France Télévisions "ne dépasse les révenus de la présidente", soit 320 000 euros brut annuels. Libération assure que le salaire de Sophie Davant "vogue dans ces eaux-là". Sophie Davant n'a en revanche jamais souhaité devenir productrice de ses émissions, estimant ne pas avoir "l'esprit entreprenarial".

Le jour où on lui a refusé une augmentation

Il faut dire qu'en plus de son émission quotidienne d'enchères, Sophie Davant anime également des primes exceptionnels sur la chaîne, à l'instar du Téléthon ou les Victoires de la musique en 2020. Sophie Davant a confié à Télé-Loisirs  s'être déjà vue refuser une augmentation par France 2 par le passé à cause du salaire, jugé suffisemment élevé, de son mari de l'époque Pierre Sled. "J'ai quand même entendu un directeur de la rédaction de France 2 me dire une fois, alors que j'osais demander une augmentation, que mon mari était suffisamment bien payé. Cela m'avait choquée", s'est en effet souvenue l'animatrice de 58 ans. Elle estime que "c'est le genre de réflexion qu'on entendrait peut-être plus" aujourd'hui.

Après plus de 30 ans de télévision, Sophie Davant regrette qu'il y ait toujours une certaine inégalité salariale entre hommes et femmes dans le monde des médias. "Je trouve qu'en tant que femme, on a du mal à aller demander (...) On ne vient pas vous proposer une augmentation comme ça. On hiérarchise tellement les choses, on a tellement de choses à gérer dans une journée, entre la vie familiale, les enfants, les soucis, les choses matérielles et organisationnelles à gérer… Ce n'est pas ce qui arrive forcément en priorité", explique-t-elle dans Femmes de télé, le nouveau podcast de Télé-Loisirs. Elle estime en effet que "les hommes se posent moins de questions".

"On pardonne moins à une femme de vieillir"

Une inégalité économique mais également face au temps qui passe. Pour elle quand on est une femme, "on est plus sensible à votre physique, à votre air fatigué, à vos rides…". "Je le sais, je le subis et je le combats à ma manière", confie l'animatrice bientôt sexagénaire. "On accepte qu’un homme mette toujours le même costume et une femme, sa manière de se vêtir fait partie du personnage. En cela, ce n'est pas encore la parité. On pardonne moins à une femme de vieillir qu’à un homme. Un homme aux tempes argentées a de plus en plus de charme, pour une femme, on va dire qu’elle est 'tapée'", regrette Sophie Davant.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.