En 1976 sort "L'essayeuse", l'un des films érotiques les plus controversés de sa génération. En véritable figure de martyr, le film écopera d'une censure sans précédent : destruction totale des copies existantes ainsi qu'une lourde amende. Retour sur ce film X qui a fait beaucoup de bruit.
Scène "Qulte" : "L’essayeuse", le film le plus controversé du cinéma érotique françaisCapture vidéo

L'essayeuse : un film érotique pas comme les autres

L'essayeuse : un film érotique pas comme les autres©Affiche L'essayeuse

Dans la lignée des films érotiques tels qu'Emmanuelle sorti en 1974,  on retrouve le sulfureux long-métrage de Serge Korber intitulé L'essayeuse. Sortie dans les salles de cinéma deux ans plus tard, ce film interdit aux moins de 18 ans, retrace la vie d'une jeune femme du nom de Lena, interprété par la comédienne Emmanuelle Parèze. Cette dernière est essayeuse dans un magasin de lingerie. Contrairement à d'autres boutiques du même genre, la protagoniste, elle, essaye également... les clients.

Dans ce long-métrage coquin, elle fait la connaissance d'un certain Étienne, interprète par le comédien Alain Saury, qui s'avèrera être un véritable pervers sexuel. L'histoire ne s'arrête pas là puisque la vendeuse Lena va également rencontrer la compagne de ce dernier, Karine, qui est en réalité tout aussi perverse que son partenaire. Afin de faire renaître la flamme au sein de son couple, Étienne fera de Lena sa maîtresse. Au fil des scènes, l'essayeuse, qui est également une nymphomane chronique, tombera dans une spirale infernale de vices dans cette relation extra-conjugale partagée.

En cinq semaines de projections dans une dizaine de salles de cinéma, près de 69 000  spectateurs se sont bousculés pour voir ce film érotique. Un score honorable mais toutefois bien moindre en comparaison aux nombres d'entrées du long-métrage coquin d'Emmanuelle sorti deux ans plus tôt. Pour ce dernier, qui était interdit aux moins de 16 ans, le film a fait près de 8 894024 entrées en France.

Mais contrairement à ce dernier, L'essayeuse a connu un destin beaucoup plus funeste et à fait office de martyr des films du cinéma érotique des années 70.

Des soldes de 30 % sur tout notre site pour l’achat de 2 articles ! Ne ratez pas l’occasion !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.