Creative Commons
La chanteuse Maurane s'est éteinte ce 7 mai à l'âge de 57 ans. Cette artiste de talent a marqué toute une génération avec ses titres Tu es mon autre et Sur un prélude de Bach. Découvrez les secrets insoupçonnés de l'ancienne jurée de la "Nouvelle Star".
Sommaire

Née dans une famille de musiciens

Maurane, de son vrai nom Claudine Luypaerts est née le 12 novembre 1960 à Ixelles en Belgique. La petite Claudine et ses frères et soeurs grandissent dans une famille où la musique fait partie intégrante de leur style de vie. Son père, Guy-Philippe Luypaerts est compositeur et directeur de l’Académie de Musique de Verniers tandis que sa mère, Jeannie Patureaux, est professeur de Piano. À l’âge de huit ans, elle suit des cours de violon avant de se lancer en autodidacte dans l’apprentissage de la guitare et du piano. Sept ans plus tard, à l’âge de 15 ans, elle participe au concours de chant Visa pour le show où elle finit seconde puis l’année suivante, elle monte sur scène aux Lundis d’Hortense (une association de musiciens de jazz belges) et prend pour nom de scène de “Claudie Claude”.

Une artiste complète

En 1979, Maurane participe au spectacle Jacques Brel en mille temps d’Albert-André Lheureux aux côtés des artistes belges Philippe Lafontaine, Ann Gaytan et Marc Plissart alias Jofroi. C’est à cette occasion que le compositeur et patron du label Saravah Pierre Barouh la découvre et la prend sous son aile pour produire ses premiers 45 tours. Au début des années 80, on découvre ainsi les albums de la chanteuse jazzy Fais soleil, T’as pas la pêche et Moi l’argent, toi jeune, mais le succès n’est pas au rendez-vous. Sa carrière ne décolle réellement qu'en 1983 avec sa première scène au Sentier des Halles à Paris.

Avant de triompher avec ses tubes à succès Tu es mon autre, Toutes les mamas ou encore Sur un prélude de Bach, la star jazzy est d’abord passée par la case théâtre en 1988. Le chanteur Michel Berger lui confie le rôle de Marie-Jeanne dans la deuxième version de l’opéra-rock Starmania. Le succès est au rendez-vous, mais la chanteuse décide d’arrêter brutalement ses prestations pour se concentrer sur sa carrière de chanteuse à plein temps. Un an plus tard, Maurane sort son deuxième album intitulé Maurane qui s’écoule à 150 000 exemplaires. Ce succès lui ouvre rapidement les portes de l’Olympia et elle débute une tournée internationale qui prend fin au Japon.

En 1994, la star belge reçoit son premier prix de "L’artiste interprète francophone de l’année" aux Victoires de la musique. Tout au long de sa grande carrière, elle fera de nombreux duos avec différents artistes comme Michel Fugain, Lara Fabian ou encore Eddy Mitchell.

La reine des clashs

La chanteuse Maurane est une artiste complète qui n’a jamais eu sa langue dans sa poche. Très présente sur les réseaux sociaux et notamment sur Twitter, la star crée plusieurs fois la polémique. En septembre 2011, lors d’une discussion au sujet du blogueur Mickaël Vendetta, la star a violemment insulté un internaute à la suite d’une attaque verbale de ce dernier. La chanteuse a tout d’abord interpellé Mickaël Vendetta avec un tweet cinglant :” On peut difficilement faire plus #c** #inutile et surtout plus #Imbusdesapersonne que Michaël Vendetta... #Beaugosseattitude #MON C** ;-(".” Quelques minutes plus tard, un internaute et fan de ce dernier lui adresse ce tweet : “Mais f**** là grosse vache ^^ tu ne vaux plus rien toi”. Très remontée par ce commentaire, Maurane lui rétorque : “"La grosse vache t'e***** à sec avec du papier de verre, du Tabasco et un filet de citron".

Une candidate de The Voice dans son viseur

En 2013, Maurane qualifie une candidate de The Voice Belgique de “Vanessa Paradis de chez Zeeman”, une enseigne de vêtement bon marché. Après ce tweet, le manager de Maurane annoncera reprendre la gestion de son compte Twitter pour éviter de futurs débordements.

L’échec de son mariage

Maurane épouse en juin 1992 le chanteur et comédien belge Pablo Villafranca. Le couple de stars deviennent parents d’une petite fille prénommée Lou, le 29 décembre 1993. Bien que le couple se sépare par la suite, Pablo Villafranca reste proche de la chanteuse puisqu’en 1995 il participe à l’album Différente de cette dernière en tant que Choriste. Il joue également dans le clip de la chanson Sur un prélude de Bach et participe à la promotion télévisuelle de la chanson Désillusionniste.

Ses relations compliquées avec les hommes

Dans son livre Trop forte ! publié le 26 février 2015, la star abordait ses diverses histoires d’amour avec des hommes qui n’acceptait pas toujours ses formes. Elle se souvient d’un certain “Jean-Pierre” qui l’avait profondément marqué : “Il n’ai­mait que les filles minces : mon corps le rebutait, a-t-elle écrit. Il m’aimait, il me le répétait en pleurant, seulement mon corps était de trop". A contrario, certains hommes jugeaient qu’elle n’en avait pas assez : “J’ai connu un autre homme pour qui je manquais de chair au contraire, je ne lui suffisais pas, raconte-t-elle. J’en ai connu un autre qui ne m’en­cou­ra­geait pas du tout dans ma lutte perma­nente contre mon poids : grosse, et donc laide dans la perception que j’ai de moi avec 20 kilos de trop, j’étais peut-être davan­tage suscep­tible de rester avec lui ?” confiait-elle dans son ouvrage.

Ses problèmes de santé

En 2016, la chanteuse à succès connaît de nombreux problèmes de santé et doit être opérée d’un œdème aux cordes vocales. Une situation qui la contraint à annuler tous ses concerts. Pendant deux ans, ses problèmes de santé la tiennent éloignée des scènes musicales. À la surprise générale, elle remonte sur scène le 3 mai 2018 pour un hommage à Jacques Brel lors du festival l’Inc’Rock Festival. Elle chante en duo La chanson des vieux amants de Jacques Brel aux côtés de la chanteuse belge Typh Barrow. Une performance renouvelée trois jours plus tard à la Fête de l’iris aux côtés d’une vingtaine d'artistes.

Les circonstances (mystérieuses) de son décès

Le lundi 7 mai, celle qui fut décorée "Chevalier de l’ordre de la Couronne" est retrouvée morte à son domicile de Schaerbeek en Belgique. Le magistrat du parquet de Bruxelles a confirmé l’ouverture d’une information judiciaire, même si la mort de la star n’est pas considérée comme suspecte. Le 8 mai dernier, le directeur artistique de la chanteuse Marc Lumbroso s’est confié à Le Parisien sur les circonstances de cette disparition inattendue : “Elle pouvait avoir ses hauts et ses bas, comme tous les artistes, mais elle était heureuse de préparer un nouveau projet, affirme-t-il. Elle était remontée sur scène il y a quelques jours. Elle avait surtout de gros problèmes de dos et avait parfois du mal à se déplacer. Et ça avait eu des conséquences sur sa voix. Elle suivait un traitement d’infiltrations assez pénible qui avait aussi des effets secondaires sur le plan digestif. Mais ça ne nous inquiétait pas plus que ça” conclut-il.