Apolline de Malherbe fait partie de ses personnalités publiques à avoir un passé insoupçonné. Planet vous propose de découvrir les secrets de la vie de la journaliste de BFM TV.
abacapress

La famille de Malherbe reconnue "Juste parmi les Nations"

La journaliste Apolline de Malherbe voit le jour le 2 juin 1980 à Paris dans le XVIème arrondissement de la capitale. Ce que l’on sait sur le passé de sa famille est plutôt incroyable. La jeune femme de 38 ans est l’arrière-petite-fille de Maria-Dolorès de Malherbe, reconnue “Juste parmi les Nations” à titre posthume par l’institut Yad Vashem Jérusalem en 2013. Les personnes reconnues “Juste parmi les Nations” reçoivent un diplôme d’honneur ainsi qu’une médaille sur laquelle est gravée “Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier”. Il s’agit là de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël.

Publicité

Maria-Dolorès de Malherbe et son mari ont caché pendant la Seconde Guerre mondiale Didier Lazard, petit-fils du fondateur de la banque Lazard. Le jeune homme est caché sous une fausse identité de février 1943 à août 1944. Un jour de 1944, le domaine de la famille est envahi durant 16h par un détachement de SS. Pendant que les Allemands abattent des arbres pour se camoufler, la famille de la journaliste fournit un déguisement de jardinier à Didier Lazard pour qu’il puisse s’enfuir et se réfugier quelques jours dans une ferme non loin de leur propriété.

Publicité

L’arrière-grand-père d’Apolline, Armand de Malherbe, est un ancien conseiller général de la Sarthe et ancien maire de Marçon. Apolline de Malherbe est la fille de l'artiste peintre Guy de Malherbe et de Marie-Hélène de La Forest Divonne, propriétaire du château de Poncé dans la Sarthe. Originaire de Normandie, on sait également que la famille de Malherbe s’est établi à Marçon, dans le Maine, dès le XVème siècle.