Ecouter l'article :

Ce mercredi 8 avril, Philippe Etchebest a évoqué la situation économique des restaurateurs sur Sud Radio. Le juré de Top Chef s'est montré très pessimiste pour l'avenir de beaucoup d'entre eux.
Confinement : Philippe Etchebest prédit une "situation dramatique" pour les restaurateurs© AFP/Phillippe DesmazesAFP

Depuis le 17 mars, les Français sont invités à rester chez eux pour limiter la propagation du coronavirus, qui a déjà fait plus de 10 000 victimes dans le pays. Cette crise sanitaire a également impacté de nombreux secteurs d'activité. D'après la Banque de France, le produit intérieur brut (PIB) français a plongé d'environ 6% au premier trimestre 2020, soit la pire performance trimestrielle depuis 1945.  Interrogé par Valérie Expert et Gilles Ganzman sur Sud Radio, Philippe Etchebest a évoqué ce mercredi 8 avril la situation économique des restaurateurs.

Le juré de Top Chef s'est montré très pessismiste pour l'avenir de beaucoup d'entre eux. "Avec les mouvements sociaux, ils étaient au bord du gouffre, là ils vont y plonger ! Ça va être catastrophique ! L'après confinement va être extrêmement difficile, il va falloir se battre et travailler beaucoup", a estimé le chef étoilé. "Les salariés vont être impactés, il va y avoir énormément de licenciements, il ne faut pas se leurrer car des entreprises vont faire faillite. S’il n’y a plus d’entreprise, il n’y a plus de salariés", a-t-il assuré. 

"Je ne sais pas comment on va se relever de ça"

La crise touche non seulement les petits établissements, mais aussi les plus renommés. Ainsi, Philippe Etchebest a donné des nouvelles de Paul Pairet, nouveau juré de Top Chef, qui a récemment réouvert ses restaurants à Shanghai après plusieurs semaines de fermeture à cause de la pandémie. "Aujourd'hui la plus grosse de ses brasseries tourne à 50% et l'autre brasserie à 10%, donc la reprise oui, mais c'est une reprise qui est extrêmement lente. (...) Je pense que nous les restaurateurs, on sera les derniers endroits à être ouverts après le confinement", a-t-il déclaré. "Je ne m'attends pas une reprise euphorique où les gens vont se ruer vers les restaurants, j'y crois pas trop. Le problème financier va être colossal. Je ne sais pas comment on va se relever de ça", a-t-il conclu. 

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.