Depuis que le Canard Enchaîné a révélé que la SNCF va devoir raboter certains quais après avoir commandé 2 000 rames de TER flambants neuves mais trop larges, la presse étrangère n’en finit pas de se moquer de la société de chemin de fer. Florilège.

©Capture Ecran Twitter / Pierrette GF

Ils se frottent les mains. Les médias étrangers se gaussent depuis que la bourde à grande échelle récemment commise par la SNCF a été révélée mercredi par le Canard Enchaîné. L’hebdomadaire satirique a en effet annoncé que la société française de chemin de fer avait commandé 2 000 nouvelles rames de TER trop larges. Et si cette vaste erreur va contraindre la SNCF à élargir plusieurs centaines de quais de gares pour un total évalué à 50 millions d’euros, la presse étrangère ne manque pas d’en rire, comme le rapporte La Tribune.

"Mind the gap" ( "Attention à la marche" )
Ainsi, le journal allemand, Spiegel, a choisi de titrer un article "Non, ce n’est pas un canular", tant l’affaire peut sembler invraisemblable. Outre-Atlantique, les journalistes du Wall Street Journal ont quant à eux décidé de reprendre la fameuse phrase de mise en garde dans le métro "Mind the gap" ("attention à la marche") pour évoquer cette erreur de taille commise par la SNCF. Plus moqueuse, la chaîne de télévision CNN a de son côté publié sur son site : "Le prochain train arrivant quai numéro 3 sera… complètement bloqué". Celle-ci a ensuite tenté de tempérer cette bourde en renvoyant vers un article autrement plus flatteur pour la France : "Ces choses que la France fait mieux que n’importe qui".

Publicité
Mais les étrangers ne sont pas les seuls à se moquer de la SNCF. Les Français s’en sont, eux aussi, donné à cœur joie. En témoigne la flopée de tweets qui a été postée dès mercredi sur ce sujet (Cf. images ci-dessous). 

©

©

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

mots-clés : Sncf, Twitter, Mise, Manque, Tweets

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité