AFP
Mardi à 16h30 les 115 cardinaux ont débuté le conclave. Et la question que tout le monde se pose est : qui va devenir le nouveau pape ? Planet.fr vous propose de découvrir les 10 cardinaux pressentis à la succession de Benoit XVI.
Sommaire

Angelo Scola, 71 ans, archevêque de Milan

© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative CommonsSera-t-il un pape un pape moderne, conservateur ou bien africain ? Tous les paris sont permis si bien que même les bookmakers s'y mettent aussi. Toutes les suppositions sont possibles jusqu’à ce que la fumée blanche s'échappe et annonce l'arrivée du prochain pape.

Angelo Scola est italien et fait parti des grands favoris. L'homme est un proche de l'ancien pape. Il a été nommé archevêque de Milan en 2011 par Benoit XVI, c'est le plus grand diocèse du monde.

Cette nomination est vue par beaucoup comme une désignation de son successeur par Benoit XVI. Pourtant cardinal italien, il est isolé parmi les 27 autres cardinaux du pays. Il ne sont pas unanimes quant à sa possible élection. Il est considéré comme ayant apporté un tournant conservateur en tant qu’archevêque de Milan.

Il a été nommé cardinal par Jean Paul II en 2003 et a été patriarche de Venise pendant 10 ans. Ces deux dernières fonctions lui porteront peut être chance, puisque deux papes ont été élus après avoir été Patriarche de Venise, Jean XXIII et Jean Paul I, et deux après avoir été archevêques de Milan : Pie XI et Paul VI.

Cependant, il est un cardinal peu médiatique et conservateur. On peut quand même lui souligner une certaine ouverture d'esprit puisqu'il a créé en 2004 la fondation Oasis qui vise à encourager un échange entre chrétiens et musulmans.

 © AFP

Odilo Pedro Scherer, 63 ans, archevêque de Sao Paulo

© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative CommonsNommé archevêque de Sao Paulo en 2007 par Benoit XVI, l'homme est le plus jeune des cardinaux brésiliens participant au conclave. Les origines allemandes de sa famille lui concèdent une qualité importante en faveur de son élection : une réconciliation entre l'église européenne et celle d'Amérique latine en pleine émergence.

En effet, le cardinal est à la tête du troisième diocèse mondial : 300 églises et plus de 700 papes pour plus de 123 millions de fidèles. Reconnu pour ses qualités de gestion de ce gigantesque diocèse, il est aussi ouvert socialement et culturellement parlant. 

Au niveau médiatique, c'est un cardinal moderne, puisqu'il a récemment ouvert un compte Twitter suivi par 23 000 fans. Un de ses premiers tweets a été " Si Jésus prêchait l’Évangile aujourd'hui (...) il utiliserait aussi Twitter". Fortement soutenu par les médias brésiliens, ils le considèrent comme l'un des 4 grands favoris à la papauté. De plus, son élection serait un formidable coup médiatique puisque peu après son élection le pape se rendra aux Journées Mondiales de la Jeunesse qui ont lieu au Brésil, à Rio de Janeiro.

© Antonio Cruza Br / Wikimédia Commons

Christoph Schönborn, 68 ans, archevêque de Vienne

© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative CommonsChristoph Schönborn a été désigné cardinal par Jean Paul II en 1998. Il est issu d'une grande famille de la haute noblesse de Bohème en Allemagne. Cet homme est un polyglotte, il a étudié à l'école Pratique de la Sorbonne et à l'Institut Catholique de Paris. Il a de même été élève de Joseph Ratzinger, Benoit XVI, à Ratisbonne.

Il est membre de la commission théologique internationale. Il incarne une église moderne, ce qui pourrait le desservir au conclave, les conservateurs étant très opposés à sa vision de l'église. Lors de son accession à la tête de l'archevêché de Vienne, il condamna fermement les agissements de son prédécesseur accusé de pédophilie et le silence qui s'ensuivit de la part de l'église.

C'est un homme tolérant envers la communauté homosexuelle et les divorcés-remariés. Il a déclaré concernant ses positions modernes : " je connais les règles mais je sais aussi que Jésus est venu pour l'homme et non pas pour les règles." Sa vision d'une église moins conservatrice et plus en phase avec son temps serait peut-être ce dont l'église à besoin pour se renouveler mais c'est sans compter sur ses ennemis cardinaux plus traditionnels qui lui ont tourné le dos.

 © Wikimédia Commons

Marc Ouellet, 68 ans, Préfet de la congrégation pour les évêques de la curie romaine

© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative CommonsMarc Ouellet fut archevêque du Québec jusqu’à sa nomination à Rome en 2010, à la Congrégation pour les évêques de la curie romaine, lieu où se décide les nominations de tous les évêques.

Il est également président de la commission pontificale pour l'Amérique latine. S'il est élu, il sera le premier pape américain de l'histoire. Il est polyglotte, il parle 6 langues : anglais, français, espagnol, portugais, italien et allemand.

Très conservateur, c'est un proche de Benoit XVI, il a plusieurs fois pris la parole pour exprimer son opposition au mariage homosexuel et à l'avortement même en cas de viol. Sa mère déclare qu'il n'a aucune envie d'être pape, pourtant il est l'un des grands favoris au titre tant convoité.

©AFP

Luis Antonio Tagle, 55ans, archevêque de Manille

© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative CommonsIl est l'un des plus jeunes cardinaux du monde, il n'a été nommé que depuis décembre 2012. Il rencontre Benoit XVI, alors seulement cardinal, à la Commission Théologique Internationale. Les Philippines sont l'un des seuls pays d'Asie où le christianisme est majoritaire.

L'homme est un compromis entre la modernité, pour ses qualités de communiquant, et la tradition, pour ses positions conservatrices. En effet, l'homme s'est revendiqué opposé à l'avortement et à la contraception, il défend cependant l'environnement et les plus démunis.

Grâce à sa jeunesse, il maitrise très bien les outils médiatiques. On dénombre 130 000 fans sur sa page Facebook, et il a également créé un compte sur le réseau social Twitter. De plus, il anime toutes les semaines une émission sur la plus grande chaine de télévision des Philippines. Malgré ses talents d'orateur, beaucoup le considèrent trop jeune pour devenir pape, il n'a que trop peu d'expérience de la curie romaine qui a pourtant grand besoin d'être réformée. Il est surnommé le "Wojtyla de l'Asie" en référence au pape Jean Paul II.

© baltazar Manila Cathedral / Wikimédia Commons

Peter Erdö, 60 ans, archevêque de Budapest et Primat de Hongrie

© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative CommonsIl a été nommé cardinal à 51 ans seulement par le pape Jean Paul II en 2003. En 2006, il fut élu président du Conseil des Conférences Episcopales Européennes. Grâce à cette présidence, il garde une très bonne relation avec tous les religieux du continent européen.

Il s’intéresse plus particulièrement à la sécularisation et à la déchristianisation de l'Europe. Polyglotte, il parle 7 langues. Jeune, et aimé des européens, il a de grandes chances d'être élu à la tête du Vatican.

© Villy / Wikimédia Commons

Sean Patrick O' Malley, 68 ans, archevêque de Boston

© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative CommonsSean Patrick O' Malley est archevêque de Boston depuis 2003. Son diocèse est celui qui a été le plus frappé par toutes les affaires de pédophilie. L'archevêque a condamné lourdement les comportements des coupables de ces gestes et a réagit très rapidement.  Il a ainsi réussit à réhabiliter son diocèse.

Remarqué pour sa grande capacité à réagir et à gérer les scandales, beaucoup estiment qu'il est le mieux placé pour réformer l'église. Lui qui a osé critiquer les proches de Jean Paul II, qui selon lui n'ont pas su gérer correctement les affaires de pédophilie dans l'église, se voit donc mis en avant.

Il est en désaccord avec la politique du parti démocrate et plus particulièrement avec les électeurs catholiques de Barack Obama, ceci en parti à cause de son positionnement souligné contre l'avortement. Il est aussi polyglotte puisqu'il parle espagnol, italien, portugais, allemand, grec et hébreu.

© mvbrewer/ Wikimédia Commons

Peter Kwodo Appiah Turkson, 64 ans, Président du conseil Pontifical Justice et Paix

 © Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative CommonsSa présidence du Conseil Pontifical Justice et Paix lui a permis d’accéder à une reconnaissance internationale. S'il était élu, il serait le premier pape africain de l'histoire.

Il se positionne dans le courant très conservateur de l'église. Il se déclare contre la contraception, l'avortement et a choqué récemment quant à ses propos sur l'homosexualité. En effet, l'homme a mis sur le même plan l'homosexualité et la pédophilie, il a déclaré que c'était des problèmes européens qui ne pourraient exister en Afrique à cause de ses traditions. Des paroles qui ont fortement choqué la communauté gay.

©AFP

Jao Braz de Aviz, 65 ans, archevêque de Brasilia

 © Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative CommonsIl est aussi préfet de la congrégation pour les Instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique. Il fut créé cardinal par Benoit XVI le 18 février 2012.

Tout comme le Cardinal Scherer il est le représentant d'une des plus grandes communauté catholique du monde et c'est pourquoi les cardinaux pourraient le choisir en tant que nouveau pape.

© Cristina Gallo/ Agencia Senado / Wikimédia Commons

Francis Arinze, 80ans, préfet de la congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements

© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative CommonsL'homme a été créé cardinal en 1985 par le pape Jean Paul II. S'il était élu, il serait le premier pape africain de l'histoire.

Il est ferme quant à ses positions vis à vis de l'homosexualité, il fait parti des cardinaux les plus conservateurs.

© Padre mimmo spatuzzi / Wikimédia Commons