Ce mercredi s'ouvre la 3eme édition du Festival du film de fesses au Forum des images. L'occasion de parler du dernier cinéma X de la capitale : Le Beverley.
Trois choses à savoir sur le dernier cinéma parisien dédié à la fesse ©Getty image (illustration)Istock

Films, fesses et fantasmes. Le deuxième arrondissement de Paris abrite un lieu tout singulier au 14, rue de la ville Neuve. Le Beverley est le dernier cinéma pornographique de la capitale. Découvrez trois infos sur cet ultime temple de l’érotisme visuel.

Un cinéma vétéran face au géant Internet

Le Beverley, ouvert en 1970 à la suite de la fermeture du cinéma Le Bikini, est le dernier de Paris à proposer la diffusion de films pornographiques. Avec une salle de 90 sièges et un tarif unique à 12 euros pour une séance ou toute l’après-midi, il accueille une centaine de personnes par jour, rapporte 20 Minutes. "Mais c’est deux fois moins qu’avant", déplore Maurice Laroche, le propriétaire des lieux.

Au programme du Beverley : des films des années 70 ou 80 et quelques-uns plus récents, deux nouveautés par semaine précisément. Ici, pas question de Jacquie et Michel, Marc Dorcel ou de streaming. "Comparé à ce que des gamins voient sur Internet, mes films, c'est pour les premières communions", s’amuse le projectionniste auprès de 20 Minutes.

Si Maurice Laroche pouvait encore vendre 700 entrées par semaine, il regrettait ses 1 500 tickets hebdomadaires vendus autrefois, lorsque le géant Internet n’existait pas. Une belle époque où même de célèbres personnalités venaient faire la queue pour se rincer l’œil sur grand écran.

Pourquoi nous donnons le bilan de compétence pour seulement 0€ – Ce n’est pas une erreur de prix ! Cliquez ici pour en savoir plus >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.