Une récente étude pointe du doigt des inégalités fortes et croissantes concernant les taxes d'habitation en France. Où en paye-t-on le moins ? Où en paye-t-on le plus ? Le détail avec Planet.fr.

En fonction de la ville où vous résidez, vous ne payez pas le même montant de taxe d'habitation... Pour en payer moins, il vaut même mieux, selon le Confédération générale du logement (CGL) qio a étudié les taux des 36 000 communes de France pour 2012, habiter dans une commune à l'économie dynamique, avec beaucoup de ménages imposés sur le revenu, et peu de logements sociaux. 

 

C'est le taux de la taxe d'habitation d'ailleurs qui révèlerait le mieux les inégalités des ménages face à cet impôt. La CGL précise en effet que "la grande tendance qui se dégage est que les communes ou communautés d'agglomération 'riches' ont un taux de taxe d'habitation plutôt faible", puisque d'autres ressources permettent de compenser.

 

Et les différences sont parfois très importantes ! Ainsi, en France, le taux de la taxe d'habitation va de 3,25% à 61,03%. La Confédération générale du logement s'appuie sur des exemples de villes voisines pour prouver ces écarts : 15,70% à Béost et 31,71% à Eaux-Bonnes dans les Pyrénées-Atlantiques, 18,91% à Malto et 31,55% à Etreville dans le Calvados, ou encore 20,74% à Afa et 34,26% à Ajaccio en Corse.

 

Taxe d'habitation : un taux moyen national à 20,67%On peut également comparer les taux moyens de la taxe d'habitation entre différents départements. Il s'échelonne entre 12,70% en Lozère, et 28,71% dans les Côtes-d'Armor, avec une moyenne nationale établie à 20,67%. Pas moins de 43 départements français imposent des taux supérieurs à cette moyenne nationale.

 

La CGL explique que "la situation géographique des collectivités, l'attrait de leur territoire, la composition sociale et sociologique de leur population, les décisions prises par les élus sur leur territoire, sont autant de facteurs qui influencent indirectement le niveau du taux et peuvent être à l'origine de grandes inégalités pour les contribuable".

 

Publicité
Pour remédier à ces inégalités, la Confédération générale du logement propose de remplacer la taxe d'habitation par une taxe calculée selon le revenu, de réduire la différence entre les taux, ou de revoir les valeurs locatives... Le gouvernement a déjà pensé à tout ça, mais laisse ces possibilités de côté pour le moment, craignant le mauvais accueil qui pourrait être réservé à ces mesures.

 

En vidéo sur le même thème : Taxe d'habitation, comment ça marche ? 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet