Les Françaises et les Français doivent désormais s'acquitter de la taxe foncière. Parfois, les sommes demandées peuvent paraître très importantes. Dans ce cas, il faut peut-être la contester. 
Taxe foncière : voilà comment la contester si elle vous semble trop élevéeIstock
Sommaire

Tic-tac. Une fois de plus, l’heure tourne et il faudra bientôt payer à l’administration fiscale son dû. Cette dernière attend encore des nouvelles de bon nombre de contribuables. Et pour cause ! Il leur reste moins de dix jours, désormais, pour régler leur taxe foncière. Les avis d’impôt de la Taxe Foncière (TF), précise le site du gouvernement, arrivent généralement trois semaines avant la date limite. En 2021, elle est fixée au 15 octobre. Pour autant, il est parfois pertinent de ne pas payer tout de suite : dans certains cas, le montant peut paraître particulièrement élevé. Plus que de raison, en réalité. C’est précisément à ce moment qu’il faut envisager de la contester.

Demeure alors une question, et pas des moindres ! Comment contester la taxe foncière, très concrètement ? Fort heureusement, il existe plusieurs recours, informe le magazine spécialisé Dossier Familial sur son site. Certains, il faut bien le dire, sont plus complexes que d’autres. Le plus simple consiste souvent à déposer une réclamation auprès des services fiscaux.

Taxe foncière : quelles sont vos solutions pour la contester ?

Vous avez jusqu’au 31 décembre de l’année en cours pour contester votre taxe foncière, observe le site d’information. Pour cela, il faudra soit déposer une réclamation en ligne sur le site des impôts, soit vous rendre au centre des finances publiques dont dépend le bâtiment assujetti à la taxe foncière (son adresse figure en haut à droite de l’avis d’impôt). Auquel cas, il faudra exiger de l’agent qui vous reçoit qu’il vous remette un récépissé de visite. Ce document est indispensable pour prouver la réalité de votre démarche autant que pour dater votre action. Vous pouvez aussi écrire en recommandé avec avis de réception à cette même adresse.

Attention, cependant ! "Toute réclamation doit s’appuyer sur de solides arguments, être accompagnée de l’avis contesté et de justificatifs", précise Natacha Le Quintrec, avocate fiscaliste au barreau de Paris, contactée par nos confrères.

Vous souhaitez faire une reconversion ? Vous souhaitez changer de métier ? Bénéficiez d'un accompagnement personnalisé : 100% pris en charge par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.