Taxe d’habitation : les 10 meilleures villes où acheter sa résidence secondaire
Comme tous les ans, la taxe d'habitation augmente considérablement dans certaines villes de France. Dans d'autres, pourtant, la situation est moins difficile à assumer. La liste.

Non, la taxe d’habitation n’a pas disparu. Du moins… pas tout à fait. Comme l’a déjà expliqué Planet à plus d’une reprise, la suppression d’impôt appelée de ses vœux par le président de la République depuis la précédente mandature ne concerne pas encore tous les contribuables. 20% des Françaises et des Français les plus aisés continuent donc de payer l’impôt local sur leur résidence principale.

D’autres continuent aussi de recevoir un avis d’imposition : il s’accompagne alors de l’avis de redevance audiovisuelle, laquelle pourrait d’ailleurs bientôt disparaître, elle aussi. Du reste, l’ensemble des foyers fiscaux affichant plus d’une résidence - c’est-à-dire, au moins une résidence secondaire - doivent aussi payer la taxe d’habitation.

Dans leur cas précis, aucune suppression d’impôt n’est prévue à ce jour. 

C’est pourquoi l’évolution des taux de taxe d’habitation continue de travailler les Françaises et les Français. En tout et pour tout, l’Hexagone compte tout de même 3,2 millions de résidences secondaires, rappelle la plateforme officielle de la République française, Vie Publique. La plupart des détenteurs, peut-on lire sur le site, sont :

  • Des ménages aisés, qui détiennent jusqu’à 34% des biens évoqués (essentiellement installés sur le littoral). Seules 3% des résidences secondaires sont détenues par des ménages modestes.
  • Des personnes âgées d’au moins 60 ans, qui détiennent 66% des résidences secondaires (contre seulement 33% des résidences principales).
  • Des personnes qui habitent, à titre principal, une métropole à moins de trois heures de route pour l’essentiel d’entre eux.

Les villes les plus généreuses avec la taxe d’habitation

Cette année, explique Capital, les communes ont revu leur taux de taxe d’habitation sur la résidence secondaire. Certaines, comme tous les ans, se sont montrées particulièrement généreuses avec leurs visiteurs occasionnels. C’est le cas des dix villes qui suivent. Plus d’informations dans notre diaporama, réalisé sur la base des informations de nos confrères et que vous retrouverez ci-après.

Carry-le-Rouet

1/10
Carry-le-Rouet

La commune de Carry-le-Rouet, dans les Bouches-du-Rhône, applique un taux de taxe d’habitation à 9,1% sur les résidences secondaires en 2022, informe Capital.

Cucq

2/10
Cucq

La commune de Cucq, dans le Pas-de-Calais, applique un taux de taxe d’habitation à 10,2% sur les résidences secondaires en 2022, informe Capital.

Dives-sur-Mer

3/10
Dives-sur-Mer

La commune de Dives-sur-Mer, dans le Calvados, applique un taux de taxe d’habitation à 10,1% sur les résidences secondaires en 2022, informe Capital.

Voir la suite du diaporama

La Cadière-d’Azur

4/10
La Cadière-d’Azur

La commune de La Cadière-d’Azur, dans le Var, applique un taux de taxe d’habitation à 10,2% sur les résidences secondaires en 2022, informe Capital.

La Hague

5/10
La Hague

La commune de La Hague, dans la Manche, applique un taux de taxe d’habitation à 9,8% sur les résidences secondaires en 2022, informe Capital.

Livarot-Pays-d’Auge

6/10
Livarot-Pays-d’Auge

La commune de Livarot-Pays-d’Auge, dans le Calvados, applique un taux de taxe d’habitation à 9,6% sur les résidences secondaires en 2022, informe Capital.

Mallemort

7/10
Mallemort

La commune de Mallemort, dans les Bouches-du-Rhône, applique un taux de taxe d’habitation à 9% sur les résidences secondaires en 2022, informe Capital.

Noyant-Villages

8/10
Noyant-Villages

La commune de Noyant-Villages, dans le Maine-et-Loire, applique un taux de taxe d’habitation à 10,8% sur les résidences secondaires en 2022, informe Capital.

Ouistreham

9/10
Ouistreham

La commune de Ouistreham, dans le Calvados, applique un taux de taxe d’habitation à 5,4% sur les résidences secondaires en 2022, informe Capital.

Saint-Pée-sur-Nivelle

10/10
Saint-Pée-sur-Nivelle

La commune de Saint-Pée-sur-Nivelle, dans les Pyrénées-Atlantiques, applique un taux de taxe d’habitation à 10,7% sur les résidences secondaires en 2022, informe Capital.