Comme une majorité des Françaises et des Français, vous êtes désormais exonérés de taxe d'habitation. Ce qui ne signifie pas pour autant que vous n'avez plus rien à payer… Explications.
Pourquoi vous allez encore recevoir un avis de taxe d'habitationIstock

La promesse lui colle à peau depuis déjà des années. En début de quinquennat, Emmanuel Macron s'était engagé à la suppression de la taxe d'habitation pour l'intégralité des ménages de France. Il s'est depuis attelé à la tâche, quoique progressivement : certains contribuables doivent encore s'acquitter de cet impôt jugé peu pertinent par le président de la République. Il s'agit de la dernière tranche de la population hexagonale : les 20% des Françaises et des Français les plus aisés, à qui l'administration fiscale continue d'envoyer des avis de taxe d'habitation.

Mais en réalité, rappelle Capital, ils ne sont pas les seuls. Vous pourriez, vous aussi, recevoir un avis de taxe d'habitation dans les semaines qui viennent. Pas de panique, cela n'a rien d'anormal ! Vous êtes toujours exonérés : l'impôt a été purement et simplement supprimé par l'Elysée. Du reste, il faudra tout de même payer ce que vous devez encore au fisc.

Pourquoi continuez-vous à recevoir un avis de taxe d'habitation ?

L'avis de taxe d'habitation est inévitable, dès lors qu'il reste quelque chose à payer. Ce qui, en dépit de la suppression promise par l'exécutif - et déjà amorcée pour bien des contribuables ! - est le cas.

Vous l'aviez peut-être oublié mais, comme le reste des Françaises et des Français, vous êtes tenu de payer l'équivalent de la redevance télévision, dorénavant appelée contribution à l'audiovisuel public (CAP). Puisque cette dernière figure sur le même avis que la taxe d'imposition, l'administration fiscale continuera de vous l'envoyer.

GRATUIT, simple et rapide : Trouvez le bien immobilier pour investir ou habiter

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.