Le chef de l'Etat s'y est engagé il y a déjà un moment et il pourrait bientôt achever de réaliser sa promesse : sous peu, la taxe d'habitation sera supprimée. Cela signifie-t-il pour autant que vous n'aurez plus à la payer ? Il faudra peut-être s'attendre à une entourloupe…
Taxe d'habitation : ce jeu de bonneteau qui va vous coûter cherIstock

"Plus personne ne la paiera", affirmait Emmanuel Macron, en Janvier 2019, à l'occasion d'un passage dans la Drôme. A l'époque, le président de la République débattait avec les Françaises et les Français à qui il promettait déjà la suppression de la taxe d'habitation rappelle BFMTV. A l'époque, poursuit le journal sur son site d'information, cet impôt local rapportait quelques 23 milliards d'euros annuels aux collectivités locales. Une somme importante, qu'il faudra, d'une façon ou d'une autre, retrouver.

C'est un fait établi : la suppression de la taxe d'habitation - qui ne concernait "que" 80% de la population en 2020 et qui sera définitivement enterrée après 2021 - coûte cher. C'est un véritable budget à financer. Si les Françaises et les Français n'ont plus à la payer, cela représentera pour eux un véritable gain de pouvoir d'achat poursuivait d'ailleurs la chaîne d'information en continu. Mais il ne faut pas être naïf… Il n'existe, en effet, pas des dizaines de façons de combler le vide créé par une disparition total de cet impôt.

BFMTV identifiait trois solutions. La plus probable, estiment les journalistes de la chaîne, ne plaira pas aux contribuables.

Allez-vous devoir payer la suppression de la taxe d'habitation ?

"En théorie la suppression de la dernière tranche de la taxe d'habitation, qui concerne les 20% des ménages les plus aisés de France, devrait être compensée par l'Etat à travers un jeu de bonneteau. Cela dit, reste à voir si cette compensation sera totale et si elle va suivre l'évolution des dépenses des collectivités locales", alerte l'économiste Philippe Crevel, pour qui il faut, de fait s'attendre à des ajustements sur d'autres impôts.

Au premier rang desquels, la taxe foncière. "Il est évident que les collectivités locales pourraient être tentées de ponctionner davantage les contribuables soumis à la taxe foncière si l'Etat ne compense pas l'intégralité de l'argent perdu. Cela va de soi", souligne-t-il. Les propriétaires ont-ils de quoi s'inquiéter ? Sans aucun doute. Mais ils ne sont pas les seuls…

Télécharger gratuitement notre guide LMNP et réduisez vos impôts jusqu'à 33000€ !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.