Un chèque pourrait bientôt vous revenir. 2,5 milliards d'euros devraient en effet être versés par le fisc. Certains contribuables pourraient en revanche avoir une mauvaise surprise… En faîtes-vous partie ?
IllustrationIstock

Règlement en vue. Dès ce mercredi 24 juillet, l’administration fiscale va verser le solde des réductions et crédits d’impôt (RICI) dus aux Français au titre de l’année 2018. Selon les informations du Figaro, le montant total du "chèque" s’élève à environ 2,5 milliards d’euros.

60% de ces niches fiscales ont d’ores et déjà étaient redistribués le 15 janvier, dans le cadre du prélèvement à la source, pour un montant total de 5,5 milliards d'euros, a rappelé le ministère de l'Action et des Comptes publics dans un communiqué publié ce mardi 23 juillet. Au total, 6,2 millions de foyers fiscaux ont bénéficié de cette avance de trésorerie, rapporte l’AFP.

Le montant viré aux différents contribuables a été calculé en fonction des dernières données connues, soit celles de 2017. Conclusion, si le solde des 40% restants sera payé aux foyers fiscaux créditeurs, les 600 millions d’euros de trop-perçus émis à ceux dont les RICI ont été surestimés, seront aussi réclamés.

Crédits d'impôt : 1,7 millions de foyers devront rembourser

Qui dit campagne de régularisation dit bonne surprise pour certains mais mauvaise pour d’autres. 28% des contribuables ayant reçu une trop grosse somme du fisc en janvier dernier devront en effet en rembourser une partie. 1,7 millions de foyers sont concernés.

Emploi à domicile, frais de garde des jeunes enfants, cotisations syndicales, dépenses liées à la dépendance, investissements locatifs (Censi-Bouvard, Scellier, Duflot et Pinel), dons aux œuvres et partis politiques. Bien que ces niches récurrentes, soit les plus stables, sont concernées, Bercy rétabli les comptes seulement l’été, une fois la déclaration de revenus de l’année précédente (effectuée au printemps) connue.

Ainsi, en raison de ce décalage, parmi les 6,2 millions de foyers fiscaux ayant perçu un acompte en début d’année, nous décomptons les 4 cas de figure suivants.

Vidéo : Impôts directs : 25% d'augmentation en 7 ans

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.