Salaires, pensions... Pour alléger la note fiscale des ménages, certains revenus profitent d'une mesure d'exonération. Découvrez lesquels.
Salaires, pensions... Ces revenus qu'il ne faut pas déclarer aux impôtsIllustrationIstock

Ouverture officielle de la campagne de déclaration de revenus, ce jeudi 8 avril. Avant de valider votre déclaration de revenus préremplie (jusqu'au 8 juin maximum en fonction de votre lieu d'habitation), veillez à bien vérifier les montants indiqués. Certes, par principe, l’ensemble des revenus perçus par les foyers fiscaux domiciliés en France sont imposables, et soumis, en fonction de leur nature, à un taux forfaitaire ou au barème progressif ; toutefois, certains d’entre eux jouissent d’une exonération. Vous devrez ainsi corriger les montants si besoin, pour ne pas payer plus d’impôt que vous n’en devez. Quels sont alors ces revenus faisant l’objet de mesures spécifiques ?

Impôts : les salaires à ne pas déclarer

Vous avez effectué des heures supplémentaires ou complémentaires (pour les salariés à temps partiel) en 2020 ? Notez alors que celles-ci sont exonérées d’impôt jusqu’à 5 000 euros. Le plafond s’élève même à 7 500 euros pour les salariés qui ont effectué des heures supplémentaires ou complémentaires entre le 16 mars et le 10 juillet 2020, rapporte l’association de consommateurs UFC-Que Choisir.

Il en va de même pour les primes exceptionnelles (ou primes "Covid") perçues l’an dernier par les personnels de santé et les fonctionnaires engagés dans la lutte contre l’épidémie de la Covid-19. Celles-ci sont exonérées jusqu’à 500 euros.

La prime Macron est, elle, exonérée à hauteur de 1 000 euros, voire de 2 000 euros, dans le cas où l’employeur a instauré un accord d’intéressement à la date de son versement.

Les salaires obtenus en 2020 par les titulaires d’un contrat d’apprentissage ou des stagiaires sont, quant à eux, exonérés à hauteur du Smic annuel, soit 18 473 euros.

Quant aux objets ou vêtements vendus occasionnellement sur les plateformes collaboratives telles que  leboncoin.fr, Vinted, etc.,  ils ne doivent être reportés sur votre déclaration que s'ils dépassent  5 000 euros. D'ailleurs, "les plateformes de l'économie collaborative transmettent à l'administration les revenus de leurs utilisateurs. Les montants des transactions sont mentionnés dans le parcours du déclarant et celui-ci est accompagné pour déterminer le caractère imposable et la typologie des revenus concernés", note le fisc.

Quid des pensions ?

A la proche de la retraite ? Faites le point de votre situation avec nos formateurs

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.