Immobilier : les 10 villes où les prix ont explosé en 2020
Le marché immobilier se tend dans de nombreuses villes de plus de 100 000 habitants. Selon le baromètre LPI-SeLoger, les prix ont flambé dans ces dix communes en seulement un an.

Paris n'est plus la seule ville où il va être compliqué de se loger. L'immobilier a connu une année difficile avec le Covid-19, comme de nombreux secteurs, mais cela n'a pas empêché une hausse des prix dans de nombreuses villes... Les prix des biens immobiliers continuent même d'augmenter dans les villes de plus de 100 000 habitants, explique Se Loger. Selon le site, "cette accélération persistante du prix de l'immobilier hexagonal est alimentée non seulement par le durcissement de l'accès au crédit bancaire qui fait se recentrer le marché sur les ménages les plus aisés mais aussi par une pénurie de biens que la chute de l'activité immobilière a exacerbée". 

Immobilier : rareté des biens et hausse des prix

Résultat, quatre villes de plus de 100 000 habitants ont connu une hausse des prix de plus de 16% en 2020, selon les données du baromètre LPI-SeLoger. Une des villes figurant dans le diaporama ci-dessus a intégré le classement pour la première fois après une baisse des prix observée ces dernières années. Pour les autres, SeLoger explique que le marché s'y caractérise par "une demande hypertrophiée qu'une offre restreinte et non extensible est incapable de satisfaire". Les biens disponibles à la vente sont rares, ce qui fait augmenter les prix...

Certaines villes jusqu'ici très prisées par les acheteurs voient au contraire leur prix stagner ou en tout cas augmenter très doucement. Selon le baromètre LPI-SeLoger, voici les cinq villes de plus de 100 000 habitants où les prix ont augmenté le moins vite en 2020 : Brest (+4,6%), Argenteuil (+4,5%), Bordeaux (+4,4%), Perpignan (+4,4%) et Boulogne-Billancourt (+4,3%). Au contraire de ces cinq communes, quelles sont les dix villes de plus de 100 000 habitants où les prix ont flambé cette année ? Découvrez-le dans le diaporama ci-dessus.

Strasbourg (Bas-Rhin) : +10,5% en 2020

1/10
Strasbourg (Bas-Rhin) : +10,5% en 2020  

Le Mans (Sarthe) : +11,7% en 2020

2/10
Le Mans (Sarthe) : +11,7% en 2020  

Lyon (Rhône) : +11,8% en 2020

3/10
Lyon (Rhône) : +11,8% en 2020  

Nantes (Loire-Atlantique) : +11,9% en 2020

4/10
Nantes (Loire-Atlantique) : +11,9% en 2020  
Voir la suite du diaporama

Metz (Moselle) : +12,1% en 2020

5/10
Metz (Moselle) : +12,1% en 2020  

Montreuil (Seine-Saint-Denis) : +12,2% en 2020

6/10
Montreuil (Seine-Saint-Denis) : +12,2% en 2020  

Orléans (Loiret) : +16,1% en 2020

7/10
Orléans (Loiret) : +16,1% en 2020  

Limoges (Haute-Vienne) : + 16,4% en 2020

8/10
Limoges (Haute-Vienne) : + 16,4% en 2020  

Angers (Maine-et-Loire) : +16,4% en 2020

9/10
Angers (Maine-et-Loire) : +16,4% en 2020  

Mulhouse (Haut-Rhin) : +16,5% en 2020

10/10
Mulhouse (Haut-Rhin) : +16,5% en 2020