La nouvelle réglementation thermique qui s'applique depuis 3 ans sur les constructions de logements neufs implique l'utilisation de matériaux et équipements qui peuvent coûter cher.  
©Getty Images

Un peu plus de trois après sa mise en place, la norme RT 2012, qui encadre la nouvelle réglementation thermique, a fait grimper de manière conséquente les coûts de construction d’un logement, rapporte le journal Les Echos jeudi.

"Ce qu’on lit le plus souvent, c’est que la RT 2012 a fait grimper les coûts de construction entre 10 et 20%", explique Thierry Conjard, directeur commercial de Pavillons Création, interrogé par le quotidien économique.

Cette nouvelle réglementation thermique, baptisée RT 2012, a pour objectif de limiter la consommation d'énergie primaire des bâtiments neufs à un maximum de 50 kWhEP/(m².an) en moyenne. Elle s’applique à tous les permis de construire délivrés à partir de 2011 pour certains bâtiments neufs du secteur tertiaire et à partir du 1er janvier 2013 pour tous les autres bâtiments neufs.

Des équipements énergétiques performants

Comme le précise le site du gouvernement consacré à la règlementation, cette norme oblige les constructeurs à recourir à des équipements énergétiques performants, à haut rendement. Ce qui aura évidemment un impact sur les tarifs des matériaux de construction.

Une étude réalisée par le site Budget-Maison.com auprès de 35 constructeurs de maisons individuelles montre plus précisément que " 67% d’entre eux qui évaluent le surcoût concernant les constructions de maisons individuelles traditionnelles entre 15 et 17%, tandis que 33% avancent des chiffres compris entre 17 et 20%".

En vidéo sur le même thème : Nouvelle donne énergétique pour l’habitat 

Des économies d'impôts avec la défiscalisation Pinel (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.