La plupart des particuliers connaissent les VMC, courantes dans les logements. Mais il existe d'autres types de ventilations mécaniques (VMR, VMI). De quoi s'agit-il ? Quelles sont les différences fondamentales ?
©iStockIstock

La ventilation mécanique contrôlée (VMC)

La principale caractéristique d'une ventilation mécanique contrôlée (VMC) est de posséder un système de gaines qui parcourent le logement pour y extraire l'air vicié avant de le rejeter à l'extérieur. La pose de ces gaines est indispensable puisque la VMC est équipée d'un ventilateur unique, installé généralement dans les combles, qui se charge à lui seul de l'extraction de l'air dans tout le logement !

Publicité

La ventilation mécanique répartie (VMR)

Peu connue du grand public, la ventilation mécanique répartie (VMR) a également pour but d'extraire l'air chaud et humide, mais elle emploie différents ventilateurs autonomes au lieu d'un seul ventilateur central. La VMR peut ainsi renouveler l'air pièce par pièce de manière indépendante sans nécessiter de connexion aux autres pièces, et sans avoir à faire faufiler des gaines dans tout le logement.

Publicité

La ventilation mécanique par insufflation (VMI)

Enfin, la ventilation mécanique par insufflation (VMI) est un système encore plus méconnu, qui a un fonctionnement inverse à celui d'une VMR et d'une VMC : ce mécanisme insuffle de l'air neuf dans les pièces au lieu d'expulser l'air vicié. En revanche, il fonctionne de manière indépendante comme une VMR, avec un renouvellement d'air pièce par pièce qui ne nécessite pas l'installation de gaines !