Véritable clef digitale, votre mot de passe constitue une protection aussi essentielle qu'elle ne peut s'avérer inefficace. En effet, certaines combinaisons sont si aisées à contourner que l'internaute qui les utilise pourrait aussi bien ne pas en avoir…
Les pires mots de passe de 2020, à éviter en 2021Istock

La dernière faille en date concernait les données médicales des Français. Elle a rendu possible la fuite des informations concernant 500 000 patients, parmi lesquelles des éléments très personnels : coordonnées, numéro de téléphone, état de santé, groupe sanguin, etc. Cette fois-ci, indique France Bleu, les fichiers piratés provenaient de laboratoires du Loiret. Mais cela n'a rien de très exceptionnel, explique François Blanchecotte, le président national du syndicat des biologistes. Une preuve de plus, s'il fallait encore, que la cyber-sécurité est un sujet à prendre au sérieux.

Ce que les Français peinent hélas à comprendre, à en croire le récent palmarès établi par NordPass, un gestionnaire de mot de passe qui s'est penché sur les habitudes des internautes hexagonaux en 2020. Force est de constater qu'il y a matière à progresser, indique le journal Notre Temps sur la base de telles informations…

Les mots de passe à bannir en 2021

L'année passée, comme celle d'auparavant, le mot de passe le plus utilisé par les cybernautes français n'était autre que 123456. Il s'agit, certes, d'un code simple. Probablement un peu trop, puisqu'il s'avère proprement inefficace, dès lors qu'il s'agit de protéger les informations des particuliers.

Malheureusement, c'est loin d'être le seul mauvais mot de passe qu'utilisent les Françaises et les Français. Ils sont, d'une façon générale, adeptes de password bien trop évidents pour les protéger efficacement. La liste :

  • 123456
  • 123456789
  • picture1
  • password
  • 12345678
  • 111111
  • 123123
  • 12345
  • 1234567890
  • senha, qui signifie mot de passe en portugais
  • 1234567
  • Qwerty
Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.