Disparition de Lina : qui sont les protagonistes de l'affaire ?©de Barry Christoph/ABACAPRESS.COMabacapress
Huit mois après la disparition de Lina, 15 ans, l'enquête patine. Depuis septembre 2023, les enquêteurs se sont penchés sur plusieurs profils, et certains ont même été placés en garde à vue. Retour sur les protagonistes de l'affaire.
Sommaire

Lina, 15 ans, demeure introuvable depuis le 23 septembre 2023.  L'adolescente s'est volatilisée sur le chemin de trois kilomètres qui séparait son domicile de Plaine (Bas-Rhin) de la gare de Saint-Blaise-la-Roche où elle s'apprêtait à prendre le train. Depuis, les enquêteurs se sont intéressés à plusieurs profils. Lesquels ?

Le mardi 26 mars 2024, Le Parisien révèle que trois personnes ont été placées en garde à vue dans le cadre de l'enquête. Il s'agissait alors des premières garde à vue opérées sur commission rogatoire par les juges d'instruction chargés de l'affaire de la disparition de Lina. Les personnes alors suspectées étaient un quadragénaire et un couple de septuagénaires. Les trois individus habitaient la région alsacienne. Pourquoi leur profil a-t-il intéressé les enquêteurs ? 

Trois Alsaciens placés en garde à vue

D'un côté, le couple de septuagénaires avait indiqué avoir croisé Lina le jour de sa disparition, le 23 septembre 2023. Mais les investigations, entre autres téléphoniques, ont révélé que cela n'était pas possible. "Ont-ils menti ? Ou se sont-ils trompés de bonne foi ?", s'interrogeait alors le quotidien francilien. Le quadragénaire, lui, aurait livré une version imprécise du récit de sa journée le jour où Lina a disparu. 

Les trois personnes placées en garde à vue habitent non loin de chez Lina, mais n'ont aucun lien affectif avec elle : ni familial, ni amoureux, ni amical. Dans un communiqué diffusé le jour des gardes à vue, la procureure de la République de Strasbourg, Yolande Renzi, expliquait que les auditions "s’inscrivent dans cet objectif visant à explorer toutes les pistes utiles à la manifestation de la vérité et à considérer la pertinence de toutes les hypothèses émises". Dès le lendemain, les trois personnes entendues ont été libérées, "faute d'éléments incriminants". 

"Un temps présenté comme l’un des suspects, à tort, un ami de Lina est en réalité entendu pour une toute autre affaire mineure sans lien avec la disparition de l’adolescente", précise le quotidien francilien. 

L'ex petit-ami de Lina n'a jamais été mis en cause

Des révélations duNouveau Détective, liées à la mort de l'ex petit-ami de Lina huit jours après la disparition, ont alimenté des rumeurs concernant une possible implcation du défunt. Benjamin, 22 ans, est décédé le 1er octobre 2023 alors qu'il roulait à 185km/h dans une BMW Série 3 coupé. Une mort tragique qui survient le jour où l'information judiciaire pour "enlèvement et séquestration" est ouverte. Sa cousine, Sandra, raconte au magazine spécialisé dans les faits divers : "Je ne l’ai jamais soupçonné, pas une seconde. Benjamin et Lina s’étaient séparés en bons termes".

Le média avait tenu à faire une mise au point, rappelant qu e Benjamin avait été totalement mis hors de cause par les enquêteurs. "Compte-tenu de ce timing, les enquêteurs ont seulement effectué des vérifications (ne pas le faire aurait été une faute professionnelle). Cette hypothèse a été écartée et c’est pourquoi les gendarmes mènent actuellement des investigations intenses sur le terrain. Nous pouvons l’affirmer de source sûre : ceux-ci creusent de toutes autres pistes", pouvait-on lire dans les colonnes du Nouveau Détective, qui regrette la couverture et le détournement médiatiques de ce triste évènement. 

Une plainte pour viol classée sans suite

L'enquête sur la disparition de Lina a révélé au grand public une plainte pour viol classée sans suite que l'adolescente a déposé en 2022. Le Nouveau Détective a pu s'entretenir avec l'un des deux hommes que Lina accusait. Le dénommé "T." a expliqué avoir été entendu pendant quatre heures par les gendarmes de Strasbourg. "J’étais avec un pote ce jour-là, j’ai des Snap qui le prouvent, j’ai tout montré aux enquêteurs. Lina, je ne l’ai pas kidnappée, je n’ai rien à voir avec ça", affirmait-il. 

Selon les Dernières Nouvelles d'Alsace, le second individu accusé par Lina, "L.", faisait également l'objet d'une instruction pour un double viol commis sur deux adolescentes au moment où Lina a déposé sa plainte.