Disparition de Lina : les nouvelles révélations troublantes de la cousine de l’adoCapture Twitter
Sept mois après la disparition de Lina le 23 septembre 2023, la jeune fille reste toujours introuvable. Mais les dernières révélations de l'une de ses cousines pourraient bien relancer l'investigation. Voici ce que l'on sait.
Sommaire

Qu'est-il arrivé à la jeune Lina ? Bientôt huit mois après la disparition de la jeune fille, l'enquête piétine toujours... 

Le 23 septembre dernier, Lina marchait entre son domicile et la gare, quand elle a disparu, au niveau de la commune de Saint-Blaise-la-Roche, dans le Bas-Rhin. Depuis, plus aucune trace de l'adolescente de 15 ans, et ce, malgré l'enquête en cours et les grands moyens mis pour résoudre cette affaire. 

"Harcelée et menacée de mort "

Un récent reportage de Sept à Huit revient sur ce mystérieux fait divers qui intrigue toute la France depuis cet automne. Au cœur du reportage, les nouvelles confidences d'une cousine de Lina qui éclairent l'enquête sous un nouvel angle. Cette dernière se confie sur l’adolescente, qu’elle considère comme sa "sœur, confidente et meilleure amie". 

Sa cousine, lors du reportage, révèle que Lina s’était confiée à elle sur le viol qu’elle aurait subi à l’âge de 13 ans et demi. Puis à sa mère, plus d’un mois après les faits, afin de ne pas l’inquiéter.

Elle dévoile également qu'à la suite de cette agression, Lina, aurait subi une importante vague de harcèlement. "Je pensais que c’était des copines jalouses.Elle m’a dit 'il y en a qui me menacent de mort, qui menacent ma famille, ou de rentrer chez moi".

Des révélations qui soulèvent à nouveau de nombreuses questions sur Lina : avait-elle des ennemis ? Difficile pour le moment de déterminer si ces affaires sont liées à la disparition de Lina, ou s’il s’agit d’un terrible concours de circonstances ?  Et permettent de mieux cerner  la personnalité de la jeune fille, pour comprendre ce qui lui est arrivé ce jour fatidique.

"c’est pas possible qu’elle fugue, même pas avec l’un de ses copains"

Les confidences de la cousine de Lina donnent en effet un nouvel éclairage à l'enquête, notamment à l'aune de sa personnalité. Et rend d’autant plus intrigante son absence : la fugue est impensable, le fait qu’elle soit montée dans la voiture d’un parfait inconnu, difficilement concevable, développe le journal du Midi Libre. Ce qui a été confirmé par sa cousine lors du reportage de Sept à Huit :  "c’est pas possible qu’elle fugue, même pas avec l’un de ses copains", rapporte le journal le Midi Libre

La jeune fille s'est volatilisée de façon inexpliquée. Ce qui laisse, depuis, un trou noir dans l’enquête. Une amie de la jeune femme confie à nos confrères que la jeune adolescente l’a contacté le matin de sa disparition, pointe le Midi Libre. Lina lui apprend alors qu’elle va rejoindre son petit ami, Tao, à Strasbourg, précisant "je dois marcher", un détail qui pourrait donc avoir son importance.

L’odeur de Lina disparaît brutalement sur la route

C'est pendant ces trois kilomètres qui la séparent de la gare de Saint-Blaise-la-Roche, que tout a basculé. La jeune fille n’atteindra en effet jamais la station. Sur le chemin, elle échange avec Tao, son petit ami, longtemps pointé du doigt, lui décrivant notamment sa tenue dans une courte vidéo. Mais la conversation s’arrêtera quelques centaines de mètres plus tard. À part, le maire qui pense l'avoir aperçue au loin, personne ne reverra la jeune fille ensuite.

D'après l’expertise de chiens, l’odeur de Lina disparaît en effet brutalement sur la route, comme si elle avait embarqué dans une voiture. C’est ce qu’assure un riverain qui met sa "main à couper". Selon lui, c’est sûr : Lina était dans un véhicule, il l’aurait vu de ses propres yeux, revient également le Midi Libre.