Pour contrer les outils lancés par différents syndicats dont les résultats seraient inexacts, le gouvernement a tenu à mettre en place son propre simulateur retraite. Si une trentaine de cas-types y est répertoriée, est-il pour autant plus sûr ?
Retraite : le simulateur du gouvernement est-il vraiment fiable ?Istock

A peine en ligne et déjà décrié. Le simulateur retraite du gouvernement, disponible depuis ce jeudi 19 décembre sur le site info-retraite.fr, suscite en effet de nombreuses questions. S’il vous permet de savoir si vous êtes ou non concernés par la réforme et de connaître les critères de pénibilité pris en compte pour les métiers dangereux, via des fiches pratiques, vous ne pouvez en revanche pas encore estimer votre niveau de pension dans le régime universel. Seuls sont mis à disposition 30 cas-types sur le site reforme-retraite.gouv.fr.

Simulateur officiel des retraites : des situations spécifiques et non générales

Ils concernent les fonctionnaires et les salariés du privé. Deux profils sont systématiquement présentés : l’un est né en 1980 et l’autre en 1990. Tous deux commencent leur carrière à 22 ans.

Le niveau de pension est calculé en fonction du régime actuel et du futur régime, en tenant compte de l’âge de départ (62, 64, 65 et 67 ans). Ainsi, pour le régime actuel, la durée d’assurance pour bénéficier du taux plein est fixée à 43 ans (application de la réforme Touraine, pour la génération née à partir de 1973). Pour le régime universel, la simulation se base sur l’instauration d’un âge d’équilibre à 64 ans.

Ce simulateur présente donc pour l’instant uniquement des situations spécifiques "qui vous donnent une tendance", indique dans les colonnes de Capital Pascale Gauthier de Novelvy retraite, expert en calcul de la retraite. Elles ne peuvent donc pas être généralisées.

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior (contenu sponsorisé)

Vidéo : Réforme des retraites : les cadres perdants à cause du nouveau système de calcul ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.