Pour prévenir un licenciement, les assureurs emprunteur proposent une garantie perte d'emploi pour le seniors. Si elle peut être souscrite lors de l'accord d'un crédit immobilier, elle peut aussi vous être bénéfique dans d'autres cas que voici.
Assurance perte d’emploi : dans quels cas est-elle avantageuse ?IllustrationIstock
Sommaire

L’assurance perte d’emploi peut-elle vous être favorable ? Plus connue des personnes souscrivant un contrat d’assurance prêt pour garantir leur crédit en cas de perte d’emploi ou de chômage, l’assurance perte d’emploi peut aussi être utile dans d’autres situations. Apparue dans les années 80 avec l’accroissement du chômage, l’assureur perte d’emploi garantit à l’emprunteur le remboursement d’une partie de ses échéances de crédit lors d’une perte d’emploi pour une raison économique (licenciement pour le salarié ou liquidation judiciaire pour le travailleur indépendant). Elle reste cependant facultative. Pour en profiter, il convient d’être en CDI et d’avoir au moins six mois ou un d’ancienneté dans l’entreprise, et être âgé de 55 ans minimum.

Quels sont les autres critères ?

Assurance perte d’emploi : la raison doit être étrangère à l’assuré

La garantie perte d'emploi a pour objectif de couvrir les salariés dans le cas d’un licenciement, toutefois, seuls les assurés qui ont perdu leur emploi pour une raison économique entraînant une indemnisation par Pôle emploi y sont éligibles. Autre point important, la raison du licenciement doit être absolument étrangère à l’assuré, rapporte Capital.

Les pertes d’emploi dues à ces situations ne permettent donc pas s’y prétendre :

  • Démission
  • Rupture conventionnelle (sauf si prévue au contrat)
  • Fin de période d'essai
  • Fin d’un CDD
  • Licenciement pour faute grave

Les salariés en chômage partiel ou saisonnier et ceux étant en préretraite ne peuvent pas non plus en profiter.

Quelle est par ailleurs le délai d’indemnisation ?

Assurance perte d’emploi : 12 à 18 mois maximum

Les règles d’indemnisation diffèrent selon les assureurs. La durée varie généralement entre 12 et 18 mois par période de chômage. Quelquefois, le contrat peut aussi comporter une durée d’indemnisation maximum durant la vie du contrat ainsi qu’un montant d’indemnisation mensuelle, et enfin, un plafond d’indemnisation globale sur la durée du contrat.

L’âge de fin de garantie (entre 60 et 65 ans révolus), et le pourcentage de prise en charge (20 à 100% fluctuent également. L’indemnisation peut parfois être progressive. Quant au coût de cette assurance, il dépend de votre âge, de votre profession et de votre salaire.

Notons par ailleurs que l’assurance perte d’emploi peut aussi être souscrite pour prévenir un arrêt de travail.

Assurance perte d’emploi : à quoi avez-vous droit en cas d’arrêt de travail ?

Certains assureurs proposent également des garanties perte d’emploi en cas d’“Arrêt de travail” survenant à la suite d’un accident ou d’une maladie. Vous pouvez alors être couvert lors d’incapacité temporaire totale de travail (ITT) ou en cas d’invalidité permanente de travail.

L’indemnité versée en cas de perte d’emploi est alors choisie par l’assuré (entre 150 et 1 500 euros par mois), qui peut en jouir pendant 12 mois maximum en moyenne.

Osons parler d'obsèques ! Conférence en ligne jeudi 2 juin à 15 heures. Olivier Noel, expert en gestion de patrimoine depuis plus de 20 ans répondra à toutes vos questions !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.