Samedi 14 mai, Dominique Strauss-Kahn a été arrêté par le police de New York. Accusé de d'agression sexuelle et de séquestration par une femme de chambre de l'hôtel où  il séjournait, l'affaire fait la Une des médias. Internet s'est également emparé de l'affaire, avec son second degré caractéristique. Blagues, jeux de mots, vidéos parodiques, groupes Facebook... Voici un tour d'horizon du meilleur (et du pire) des plaisantins du web.
Sommaire

Les groupes Facebook

Les groupes FacebookLe réseau social Facebook est un bon moyen de partager tous types de blagues, notamment au sujet de l'actualité... et Dominique Strauss-Kahn n'y a pas échappé !

Dans la série des groupes Facebook humoristiques autour de l'affaire, on trouve "Se tatouer le plan de Rikers Island dans le dos pour faire sortir DSK". Le groupe fait ici référence à la série télévisée américaine à succès Prison Break, où le héros se fait tatouer le plan d'une prison sur le dos et s'y fait incarcérer afin d'en sortir son frère qui y purge une peine. Rappelons également que Rikers Island est le nom de la prison dans laquelle se trouve actuellement DSK.

Autres blagues potaches qui ont du succès sur Facebook : Samedi DSK avait le barreau, aujourd'hui il est derrière, DSK : Get an Erection, Loose a election (en anglais : "Aie une érection, perd une élection"), DSK: "J'ai voulu lui donner des conseils en bourse, on s'est mal compris.", Affaire DSK : un coup (presque) bien monté, A force de vider les bourses du monde, DSK a voulu tester avec les siennes...

Crédit photo : capture d'écran de la photo du groupe DSK dans la saison 5 de Prison Break  

Le "vrai" scandale : les cravates des policiers ?

Le L'une des photos les plus diffusées ces derniers jours dans le cadre de l'affaire DSK est celle de l'ex-patron du FMI, menotté, entouré de deux policiers américains. Ces deux policiers américains, en costumes sombres, portent des cravates bariolées pas franchement du meilleur goût (voir la photo du haut).

Un site internet a été immédiatement créé pour remédier à ce problème : ties4cops.com (traduisez, "cravates pour policiers"). Grâce à ce site, vous pourrez changer les cravates des policiers entourant Dominique-Strauss-Kahn à votre gré (par exemple, voir la photo du bas). 

Les auteurs du site justifient leur action avec ce petit texte de présentation : "Le public français, particulièrement exigeant en termes d'élégance vestimentaire, a été profondément choqué par les événements qui ont mis à la une de leurs magazines des cravates d'aussi mauvais goût. "Ties4Cops - a new pattern for NY cops" est une webapp contributive bénévole qui suggère aux policiers new-yorkais de nouveaux motifs de cravate.

Un groupe Facebook a même été créé pour exprimer cette opinion : Les plus gros scandales de l'affaire DSK : les cravates des policiers.

La page rassemble près d'un millier de fans et ce nombre ne cesse d'augmenter.

Le Autre anecdote, le site du marchand de cravates parisien La maison de la cravate s'est également donné pour mission de relooker les agents de la police new-yorkaise. Sur la page d'accueil du site, on reconnaît la photo montrant les cravates des policiers qui s'animent et changent de motif.

 Crédit photo : capture d'écran du site ties4cops et La maison de la cravate

DSK dans un épisode de New York Unité spéciale

Même prison, même procédure, même genre d'affaire... Les fans de New York Unité Spéciale ne s'y sont pas trompés, il existe bien des similitudes entre la série américaine et l'affaire DSK.

Pour illustrer cela, nos confrères de 20minutes.fr se sont amusés à réaliser une vidéo en mettant en scène Dominique Strauss-Kahn et son histoire comme si c'était un épisode de la série à succès, avec le générique et compagnie.

Une reconstitution plus vraie que nature ?

Pour être sûr de bien comprendre les faits reprochés à Dominique Strauss-Kahn, les chinois n'ont pas manqué de ressources ! Ils ont créé une vidéo entièrement réalisée en images de synthèse, reconstituant les faits qui se seraient déroulés le samedi 14 mai au matin dans la chambre d'hôtel de Dominique Strauss-Kahn.

Toute ressemblance de cette vidéo avec des faits réels, ou présumés réels, n'est donc pas fortuite...

DSK sur Twitter ?

DSK sur Twitter ?A l'instar de Facebook, Twitter n'a pas échappé à l'affaire DSK.

Encore mieux, un compte parodique de Dominique Strauss-Kahn a été créé.

@___DSK___ poste donc des blagues depuis son compte Twitter. Parmi ses dernières publications, on peut lire : "Anne, quand tu viendras me chercher à la sortie de la prison, ne prends pas la Porsche, stp. Je t'expliquerai. Bisous.", "Mes parents avaient aussi pensé m'appeler Jean-Phil.", ou encore "Ma suite au Rikers est bien, mais les femmes de chambre sont nettement moins sexy."

La Quéquette : le remake de l'affiche La Conquête

La Quéquette : le remake de l'affiche La ConquêteLe logiciel de retouche d'images Photoshop n'a visiblement pas de secret pour ces plaisantins qui ont publié sur Internet une parodie de l'affiche de la Conquête, un film sur l'ascension de Nicolas Sarkozy.

Là encore, l'humour potache est au rendez-vous...

Autres blagues et humour grivois

Autres blagues et humour grivoisVous n'avez pas encore reçu de blagues sur l'affaire DSK dans votre boîte mail ? Patience, cela ne saurait tarder. Voici un florilège de jeux de mots et de blagues reçues par les boîtes de la rédaction de Planet :

PROMO AU SOFITEL DE NEW YORK  : une nuit payante et les nuits des 70 années suivantes gratuites, offertes par la ville ! Pourquoi DSK aime les femmes de ménages black ? Car il n'aime pas les "sainclair" !

Crédit image : capture d'écran Facebook de la page L'Humour de droite.

Des diaporamas humoristiques et autres montages photo

Des diaporamas humoristiques et autres montages photo

Autre chose que vous pourriez prochainement recevoir dans votre boîte mail : des diaporamas humoristiques !

Voici, par exemple, quelques photos issues d'un diaporama reçu par la rédaction où se succèdent des montages de photos de politiques à la façon d'une bande-dessinée, contenant des blagues autour de l'affaire.

La première photo met en scène Dominique Strauss Kahn, tentant de se disculper.

Ici, Nicolas Sarkozy met en garde Dominique de Villepin

Des diaporamas humoristiques et autres montages photo

Sur celle-ci, Laurent Fabius prend des précautions. 

Des diaporamas humoristiques et autres montages photo

DSQ : le jeu où la femme de chambre doit échapper à DSK

DSQ : le jeu où la femme de chambre doit échapper à DSKL'un des internautes de Planet.fr s'est amusé à créer un jeu gratuit autour de l'affaire DSK ! Le joueur est dans la peau d'une femme de chambre et doit échapper à son poursuivant en essayant d'attraper un téléphone afin d'appeler les secours.... 

A vos claviers... Prêts ?

>Jouer au jeu DSQ