Affaire Jubillar : ce que Cédric Jubillar aurait dévoilé à son codétenu AFP
Marco, ancien compagnon de cellule de Cédric Jubillar, a révélé aux caméras de TF1 ce que ce dernier lui aurait expliqué pendant leur détention ensemble. Déroulé du drame, transport du corps... Voici ce qu'il a dit dans l'émission Sept à Huit.
Sommaire

Un mystère insoluble depuis plus de deux ans. En 2020, dans la nuit du 15 au 16 décembre disparaît une mère de famille à la vie – en apparence – sans histoire. Delphine Jubillar vit avec son mari Cédric et leurs deux enfants en bas-âge dans le village de Cagnac-les-Mines (Tarn), au sein d'une maison pas terminée et dont l’aspect extérieur attire les regards et les critiques.

Affaire Jubillar : le mari mis en examen pour "homicide involontaire"

C’est son époux qui donne l’alerte aux gendarmes au petit matin, expliquant que la trentenaire est parti promener les chiens dans la nuit et qu’elle n’est jamais rentrée. De longues recherches commencent mais, très vite, les enquêteurs ont des doutes au sujet de la version des faits racontée par Cédric Jubillar. En fouillant dans l’histoire de ce couple – marié depuis 2013 mais en concubinage depuis la fin de l’adolescence – ils découvrent que la mère de famille souhaitait divorcer depuis la fin de l’été. Elle avait rencontré un autre homme, qu’elle voyait régulièrement et auxquels elle envoyait de nombreux messages.

Six mois après le début de leur enquête, les forces de l’ordre procèdent à l’interpellation de Cédric Jubillar, qui est depuis incarcéré. Il est mis en examen pour "homicide involontaire par conjoint", le procureur de la République de Toulouse évoquant à l’été 2021 des "indices suffisants" pour le considérer comme le principal suspect du meurtre de sa femme. Le trentenaire continue, depuis, de clamer son innocence mais les différentes demandes de remise en liberté déposées par ses avocats ont été rejetées par la justice. À ce jour, aucun corps ni aucune scène de crime ne permettent de comprendre ce qu’il s’est passé durant cette nuit du mois de décembre.

Affaire Jubillar : le témoignage d'un voisin de cellule

Selon un ancien codétenu de Cédric Jubillar, ce dernier aurait avoué le meurtre de sa femme lors de son passage en détention. Il a témoigné dans l’émission Sept à Huit dimanche 19 mars. Après avoir passé 17 ans en prison, cet homme de 35 ans a déclaré devant les caméras : "C’était un voisin de cellule. D’un côté, il y avait lui, de l’autre côté, il y en avait un autre. De là, on a fait connaissance, je ne le connaissais pas. On dirait que c’est une star, il se prenait pour une star. Il n’arrêtait pas de taper au mur : ‘regarde, je passe à la télé’. Il m’a dit : ‘mes autographes vont valoir de l’argent plus tard’. Il criait qu’il voulait sortir parce qu’il n’y avait pas de preuves. Pas ‘je suis innocent’. Il disait : ‘Il n’y a pas de preuves contre moi’".

Vidéo du jour

Selon Marco, interrogé par TF1, Cédric Jubillar aurait également détaillé ce qu’il se serait passé dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020.

Affaire Jubillar : le scénario possible de la nuit du drame

Dans l’émission Sept à Huit, Marco a expliqué qu’un soir, Cédric Jubillar lui aurait dévoilé ce qu’il se serait passé dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020 : "Je vais me coucher et je vois que je n’ai plus de batterie. Qu’est-ce que je fais ? Je vais chercher mon chargeur. Je lui réponds : ‘Ouais’. Il me dit : ‘Tu vois pas qu’elle était en train d’envoyer des messages à son amant’. Et il me dit : ‘Je lui ai arraché le téléphone et c’est là que j’ai vrillé. J’ai pété ls plombs et je m’en suis débarrassé’. Débarrasser de quoi ? Auprès de TF1, l’ancien détenu précise : "Il parle d’un couteau, mais il ne m’a pas dit : ‘Je l’ai plantée. Il ne m’a pas dit : ‘Je l’ai étouffée’. Il m’a dit : ‘Je m’en suis débarrassé’".

Aux enquêteurs et à la justice, Cédric Jubillar livre une autre version depuis la disparition de sa femme, expliquant avoir été réveillé par les pleurs de son bébé et avoir constaté à ce moment-là que sa femme avait disparu, après être sortie dans la nuit. Selon Marco, le trentenaire aurait également livré des détails sur l’endroit où pourrait se trouver le corps de Delphine Jubillar…

Affaire Jubillar : où est passé le corps de Delphine ?

Le corps de Delphine Jubillar n’a jamais été retrouvé. Auprès de TF1, Marco explique : "Il m’a dit : ‘On m’a prêté une voiture pour que je puisse m’en débarrasser’". Le "on" concernerait son "frère d’enfance" : "C’est comme un frère, même si génétiquement, il n’a pas de frère, mais c’est quelqu’un qui peut compter sur lui", précise l’ancien détenu, avant de conclure : "Il m’a aussi dit qu’il avait mis des sacs plastiques dans les pieds parce qu’il n’est pas assez stupide pour laisser des traces".

Ces confidences, Marco les a rapportées aux enquêteurs en septembre 2021 et la zone qui aurait été décrite par Cédric Jubillar a été fouillée pendant des semaines. En vain. De leur côté, les avocats de Cédric Jubillar dénoncent des propos mensongers de la part de l’ancien détenu.

Les mauvaises odeurs envahissent votre frigo ? On vous explique pourquoi il faudrait mettre une éponge dans votre réfrigérateur.