Certains députés ont le souci du bien-être financier des Françaises et des Français. C'est pourquoi l'une d'entre eux a déposé une proposition de loi pour diminuer le taux de TVA sur vos dépenses énergétiques.
Gaz, électricité : vos factures bientôt allégées ?Istock

“L’énergie a longtemps été en France perçue comme une dépense essentielle mais aujourd’hui les taxes pèsent pour un 33% de la facture totale”, résume simplement François Carlier, le directeur général de l’association de défense des consommateurs CLCV. Un combat récent, poursuit-il, que certains élus ont décidé de prendre à bras le corps. Particulièrement aujourd’hui, alors que guette la précarité énergétique. Laurence Trastour-Isnart, députée Les Républicains des Alpes-Maritimes présentait à ce sujet une proposition de loi le 23 février dernier, rappelle d’ailleurs MoneyVox sur son site. Son texte, assurent nos confrères, est soutenu par un nombre considérable de parlementaires, issus des rangs de la droite traditionnelle comme de la gauche. La République en Marche (LREM) et le Rassemblement national (RN) ne font cependant pas partie de ses appuis.

“La proportion de ménages ayant des difficultés de paiement de leurs factures d’énergie présente un taux alarmant : de 10% en 2013, il s’élève désormais à 18% en 2020. Soit un ménage sur cinq”, expose d’entrée de jeu la députée, qui explique recevoir régulièrement des demandes de ses administrés : “on me sollicite en circonscription, la précarité énergétique augmente et ce texte veut venir en aide aux personnes en difficulté”. 

Précarité énergétique : qui est concerné en France

En tout et pour tout, souligne le pure-player, 3,5 millions souffrent de précarité énergétique. C’est en tout cas ce qui ressortait des analyses réalisées par l’Observatoire national de la précarité énergétique en 2020. La situation a pu s’aggraver depuis.

Pour remédier à ce mal dangereux, Laurence Trastour-Isnart propose donc une évolution “simple” de la loi en vigueur. Elle veut “appliquer un taux réduit de TVA à 5,5% sur l’ensemble des dépenses d’énergie pour les ménages”. Cependant, il reste quelques détails dont il faudrait préalablement discuter…

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.