Fin des tickets de caisse : les pièges à éviter
2023 signera la fin du ticket de caisse automatique. La mesure d'interdiction d'imprimer cette facture en France prendra effet dès le 1er janvier. Dorénavant, il faudra la demander pour l'obtenir.

Le compte à rebours est lancé. C’est la fin des tickets de caisse par défaut. Dès le 1er janvier 2023, tous les commerçants devront se conformer à la loi : il sera interdit en France d’imprimer automatiquement ce petit bout de papier. Il ne pourra être obtenu que sur demande, d’après l’article 49 - LOI n° 2020-105 du 10 février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire.

Est-ce une bonne chose pour l’environnement ? Selon les estimations, 30 milliards de reçus seraient économisés en une année en France, indique Capital. Cela permettrait la réduction d’eau, de bois et d'énergie fossile nécessaire à sa production. De plus, l’arrêt de son l'utilisation réduirait les risques de contamination au bisphénol A, un perturbateur endocrinien présent dans son encre.

En alternative au papier, la dématérialisation est déjà envisagée par de nombreuses enseignes. Or, l’utilisation d’un email n’est pas nécessairement bénéfique. En effet, "Tous ces documents numériques doivent être stockés sur les serveurs du commerçant puis dans la messagerie du destinataire", explique Frédéric Bordage, expert chez Green IT pour Capital. Entrainant des coûts écologiques importants.

Quelle est la conséquence de la dématérialisation du ticket de caisse ?

Selon Elphège Tignel, responsable communication au sein du Centre Européen des Consommateurs France, le ticket dématérialisé peut être pratique puisque le stockage est facile. En revanche, il peut aggraver la fracture numérique chez ceux qui ont déjà des difficultés à se servir d’internet. L 'UFC-Que Choisir et plusieurs associations de consommateurs avaient également publié le 19 avril un communiqué commun pour assurer que le projet, dont l’ambition est "louable", "aboutit à priver les consommateurs d’un véritable choix et par voie de conséquence de leurs droits". 

Chez les professionnels, il permettra de renforcer leur communication avec leur clientèle et d’améliorer leur connaissance de leurs acheteurs. C’est une porte d’entrée vers un marketing digital ciblé.

Y-a-t-il des risques de perdre de l’argent ? Planet a réalisé dans le diaporama ci-dessous, la liste des pièges à éviter pour faire face à cette nouveauté. 

Ticket de caisse : quid de nos voisins européens ?

Selon le TiQuest, chaque année en Europe, ces sont plus de 3 millions d'arbres sont utilisés pour imprimer 150 milliards de tickets de caisse avec un coût pour les marchands de plus de 750 millions d'euros. Au Luxembourg, cela représente par exemple "3600 arbres gâchés pour 180 millions de tickets de caisse papiers".

Selon Infodujour.fr, aux Pays-Bas, les e-tickets sont de plus en plus utilisés par les commerçants. Les clients restent protégés malgré la dématérialisation puisqu'un vendeur "ne peut pas renoncer à appliquer la garantie si le consommateur ne retrouve plus son reçu". Le site précise en effet que dans ces cas-là, le "relevé bancaire mentionnant le paiement par carte ou le témoignage d’une personne présente au moment de l’achat peut servir de preuve". À l'inverse, en Autriche, afin d'éviter la fraude, les commerçants continuent d'être forcés d’émettre un ticket de caisse et de le remettre au client.

"Il en est de même en Allemagne. Si un reçu peut être délivré sur papier ou par voie électronique, pour des raisons de protection des données, cette deuxième option est rarement utilisée outre-Rhin", précise le site.

Ne pas pouvoir échanger ou rembourser son produit

1/7
Ne pas pouvoir échanger ou rembourser son produit

Avec la fin des tickets de caisse se pose la question de l’échange et du remboursement. Comment se faire rembourser sans ticket ? Il faudra demander un ticket pour être sûr d’être remboursé, ou recevoir une facture par voie électronique. Concrètement, aucune solution précise n’a encore été envisagée.

Se tromper de prix

2/7
Se tromper de prix

Les erreurs d'étiquetage et de fausses manipulations ne pourront plus être remarquées a posteriori si vous n’avez pas de ticket de caisse.

Ne pas profiter des promotions

3/7
Ne pas profiter des promotions

Les promos peuvent ne pas être prises en compte par les caisses. Sans ticket de caisse, vous ne pourrez plus vérifier si les promos s’appliquent, a posteriori. Il faudra redoubler de vigilance avant le paiement.

Voir la suite du diaporama

Payer plus

4/7
Payer plus

D’après Matthieu Robin, de l’UFC-Que-Choisir : “des commerçants malveillants pourraient être tentés de facturer quelques euros de plus.” Il faudra donc faire attention à ce que vous ne payiez pas plus cher.

Supprimer par inadvertance son email ticket de caisse

5/7
Supprimer par inadvertance son email ticket de caisse

L’alternative au ticket de caisse papier, c’est la facture électronique. Néanmoins,il faudra faire attention à ne pas supprimer les mails des tickets que vous recevrez.

Le démarchage commercial

6/7
Le démarchage commercial

Une fois que vous donnerez votre adresse email à un commerce, il sera susceptible de l’utiliser pour vous envoyer des bons plans et des publicités.

Ne pas recevoir son ticket de caisse

7/7
Ne pas recevoir son ticket de caisse

Au moment de l’enregistrement de votre adresse email chez le commerçant, il faudra vous assurer de l’exactitude des informations. Sinon il se pourrait que vous ne receviez jamais de ticket de caisse.