Électricité : voici les nouveaux horaires des heures creuses et pleinesIllustrationIstock
La Commission de Régulation de l'Energie envisage de réorganiser les heures creuses d'ici 2025 afin de mieux valoriser l'électricité solaire. Finies les réductions en soirée et pendant la nuit, voici les nouveaux horaires d'heures creuses et pleines.
Sommaire

À l'approche des beaux jours et des températures estivales, il est important de réguler sa consommation d'électricité. Il existe des astuces pour réduire votre facture, comme le système des heures creuses et pleines. Cette technique permet aux consommateurs de payer leur électricité en moyenne 15 % moins cher, selon RMC Conso. Mais ce système datant des années 1960 est remis en cause avec le développement des énergies renouvelables. 

Un système daté

À l'origine, ce système était surtout adapté pour l'énergie nucléaire. Mais aujourd'hui, la production d'énergies renouvelables, notamment celles d'origine solaire, prend de l'ampleur, notamment en journée et en été.

Selon nos confrères de Capital, la Commission de Régulation de l'Énergie (CRE) prévoit ainsi de lancer prochainement une consultation pour revoir les plages horaires.  Actuellement, les heures creuses, sont majoritairement fixées la nuit. En revanche, le tarif est plus élevé en journée. Cette option permet aux 14 millions de Français qui l'ont adoptée de faire des économies, à condition de s'adapter aux plages horaires définies.

Pourquoi modifier les heures creuses ?

Avec l'abondance de l'énergie solaire disponible en journée, il n'est plus logique de placer les heures creuses la nuit. Emmanuelle Wargon, présidente de la CRE, souligne dans Le Figaro la nécessité de "mettre en cohérence les tarifs et les capacités de production". En journée, les panneaux photovoltaïques produisent de l'électricité bon marché, ce qui rend les heures creuses de nuit obsolètes.

Les habitudes de consommation ont également évolué

En plus du chauffage en hiver, la climatisation en été devient courante. Les chauffe-eaux modernes peuvent être programmés pour fonctionner en décalé, et l'essor des véhicules électriques pose la question des pics de consommation en fin de journée.

Cette réflexion s'inscrit dans un contexte plus large de révision des tarifs d'utilisation des réseaux publics d'électricité. D'ici 2025, des investissements massifs, estimés à près de 200 milliards d'euros, seront nécessaires pour moderniser les infrastructures gérées par RTE et Enedis, indique Le Figaro.

Vers une nouvelle organisation des heures creuses et pleines 

Pour répondre à ces enjeux, la CRE envisage de déplacer les heures creuses en pleine journée, notamment en été. Entre 11 h et 17 h. Cette proposition vise à mieux aligner la consommation d'énergie sur la production, particulièrement avec l'augmentation de la production d'énergie solaire pendant ces périodes.

Selon Capital, "la CRE espère conclure ce dossier en même temps que la publication des nouveaux tarifs d'utilisation du réseau public d'électricité (Turpe) avant 2025. Une consultation sera d'ailleurs lancée en octobre pour déterminer leurs montants, et définir ces nouvelles plages horaires".

Les concernés seront avertis au moins six mois, durée de préavis prévue par la réglementation avant l'éventuelle modification de la formule. 

Combien économiser avec l’option heures pleines/heures creuses ?

Il est possible d’économiser une somme importante sur votre facture d’électricité en choisissant judicieusement votre fournisseur et en profitant des heures creuses. Bien que chaque fournisseur soit libre de définir les conditions de sa formule.

Selon Pleine Vie, pour une consommation annuelle de 6 000 kWh, dont 40 % en heures creuses, opter pour une offre concurrente peut permettre d’économiser entre 20 euros et 30 euros par rapport à l’offre de base d’EDF. Ces économies sont rendues possibles grâce à des tarifs plus compétitifs pendant les heures creuses, définies par chaque fournisseur.