Ce n'est pas vous, mais vos héritiers qui dégusteront ces nectars, vinifiés pour se bonifier au fil des générations… 
©Getty Images

Les vins de très longue garde sont élevés pour qu’ils se bonifient et dégagent tout leur potentiel aromatique au terme de plusieurs décennies de vieillissement. Au delà du terroir naturel, le processus de vinification.

L'équilibre entre les différents éléments du vin (alcool, sucre, acidité et matière) et le millésime sont des éléments à prendre en compte quelque soit le terroir. Meilleur est le millésime, meilleur sera le vin s’il a été conservé dans de bonnes conditions : une température ambiante d’environ 12°, un taux d’hygrométrie compris entre 70 et 75%, pas de vibrations et pas de lumière.

Tous les terroirs ne produisent pas des vins de longue garde. Pour les blancs, on les trouve essentiellement dans le Sauternais, en Alsace et dans le Jura. En ce qui concerne les rouges, c’est évidemment vers les grands crus de Bordeaux et de Bourgogne qu’il faut se tourner. "Dans la catégorie des vins immortels, on trouve aussi les vins « fortifiés », enrichis en alcool, comme les Portos Vintage, les vins de madère millésimés, les vins de Jerez Amontillado ou de Pedro Ximenez...", précise Jules Lamon, juré expert et œnologue.

- Sauternais : cette grande appellation de liquoreux, située à 40 kilomètres de Bordeaux sous l’influence du Ciron et de la Garonne, produit de merveilleux vins de garde. Sur l’âge, le vin fonce, se concentre en arômes, et prend des gouts d’orange confite, ainsi qu’une petite note de noisettes.

- Parmi les 1er crus à encaver : le Château d’Yquem, malheureusement très cher, mais aussi les châteaux Gilette, Filhot, Suduiraut ou Doisy Daëne (Barsac), plus abordables.

Prix : de 250 à une centaine d’euros pour un bon millésime récent.

- Vins d’Alsace, sélection de grains nobles : les vins blancs d’Alsace Vendanges Tardives proviennent des cépages dits "nobles" : Gewurztraminer, Pinot gris, Riesling ou Muscat.

Les raisins sont récoltés lorsqu’ils portent la fameuse « pourriture noble », généralement plusieurs semaines après le début officiel des vendanges. Cette « surmaturation » entraîne une concentration en sucre plus élevée, et permet d’obtenir des vins moelleux ou liquoreux au goût puissant. Les Grands Crus, Vendanges Tardives et Sélections de Grains Nobles doivent vieillir durant des décennies avant d’arriver à pleine maturité.

- Parmi les beaux domaines à encaver : Domaine Zind-Humbrecht (Gewurztraminer), Domaine Weinbach (Riesling), Domaine Trimbach (notamment Pinot gris).

Prix : de 50 à plus de 200 euros, pour un bon millésime récent.

- Vin jaune du Jura : une fois la fermentation achevée, le vin jaune est conservé au minimum six ans et trois mois en fûts de chêne sans soutirage ni ouillage (remplissage périodique du fût). Durant son vieillissement, un voile de levures se développe en surface et, malgré la présence d’air, le préserve de l'oxydation. Une fois cette phase achevée, il est mis en dans une bouteille appelée « clavelin », conçue pour lui permettre de vieillir durant des décennies.

- Parmi les appellations à encaver : les Côtes du Jura, l’Etoile ou encore le Château Châlon dont les vins délivrent de puissants arômes de noix une fois matures.

Prix : environ 60 euros pour un millésime récent.

- Grands crus du Bordelais, de Bourgogne et certains Côtes du Rhône. Tout a été écrit ou presque sur ces grands vins conçus pour murir sur le très long terme. A maturité optimale, ils offrent un équilibre parfait entre concentration, équilibre, acidité, minéralité, et longueur en bouche. Evidemment, cette excellence se paie cher…

- Parmi les domaines à encaver pour vos petits-enfants : Château Angélus, Latour, Margaux (Bordeaux), appellations Hermitage (Côtes du Rhône), Vosne-Romanée (Bourgogne).

Prix : de 50 à plus de 1000 euros la bouteille, par exemple, environ 500 euros pour un Château Latour 1985.

Des vins à mettre en cave pour 100 ans

Découvrez ces stars qui font du vin !

Le vin, c’est souvent une passion, mais c’est aussi un business. A l’instar de Rocco Siffredi qui vient d’annoncer vouloir se reconvertir dans le vignoble, de nombreuses célébrités se sont lancées dans l’aventure. Simples propriétaires ou véritables producteurs, découvrez ces stars qui font du vin !

Voir le diaporama
Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.