En promettant à ses clients de renégocier leur crédit immobilier en vue d’obtenir des taux plus attractifs, une société répondant au nom de Humania Consultants est parvenue à leur dérober plusieurs milliers d’euros. Voici comment. 

6 000. A ce jour, ils sont plus de 6 000 particuliers à avoir subi les affres d’une société qui, sous couvert de vouloir renégocier leur crédit immobilier jusqu’à aller contester leur taux devant la justice, a donc réussi à délester ses clients de plusieurs milliers d’euros.

A lire aussi : Prêt immobilier : comment le renégocier ?

Comment a-t-elle procédé ?

L’idée peut sembler évidente. Au départ, Humania Consultants, cette entreprise située non loin de Montpellier, affirme auprès de ses clients s’appuyer sur les erreurs commises par les instances bancaires pour fixer le taux de leur crédit immobilier. Pour y parvenir, elle leur explique que leur établissement financier, en leur octroyant leur crédit, a, en réalité, fixé le montant de leurs mensualités sur 360 jours (année lombarde) et non sur 365 jours, explique Le Figaro. Un décalage qui, poursuit Humania Consultants auprès de ses clients, pourrait pourtant leur rapporter plusieurs dizaines de milliers d’euros. Sans compter que la cour de cassation a souvent rendu une décision favorable, dans ce type de litige, envers les particuliers.

Payer 2 700 euros en amont

Publicité
Sauf que, la société en question, en incitant ses clients à lancer une action en justice contre leur banque en vue de réaliser des économies, leur demandait au préalable de s’acquitter d’un montant minimum de 2 700 euros. Une somme qu’elle n’avait, a priori, pas de mal à obtenir. Pour quelle raison ? Tout simplement parce que Humania Consultants assurait à ses clients qu’elle gagnait ses procès dans 90 % des cas.

Dans le cas où elle n’obtenait pas gain de cause, elle indiquait aux emprunteurs qu’ils disposaient, dans tous les cas, d’une assurance leur permettant de limiter leurs pertes. Mais les actions perdues se multiplient et Humania Consultants cesse d’indemniser ses clients. Au final, plus de 6 000 emprunteurs ont perdu des milliers d’euros, indique Le Parisien. A cela, s’ajoute le fait qu’ils n’ont, évidemment, réalisé aucune économie.

"Quelle est ma faute ?"

De son côté, le fondateur de Humania Consultants a également déposé plainte contre X. Lequel rejette lui-même la faute sur ses partenaires. Cité par France Inter, Daniel Margutti (le fondateur en question) a fini par déclarer : "Quelle est ma faute ? D’avoir recherché un assureur pour couvrir mes clients ? Et que cet assureur, malgré les millions que j’ai versés, n’assure pas ? Est-ce ma faute si des partenaires commerciaux, des acteurs économiques indépendants, rémunérés pour faire un travail, ont pour certains, par appât du gain, menti aux clients en disant qu’il n’y avait aucun risque".

En décembre dernier, sa société a été placée en liquidation judiciaire. Les emprunteurs floués sont, eux, en passe de l’attaquer en justice.

En vidéo - Marie Coeurderoy: Quels sont les pièges à éviter concernant l'assurance-emprunteur ?


 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet