Creative Commons
Eau, téléphone, électricité… Votre facture vous paraît « anormale », semblant beaucoup trop élevée par rapport à votre consommation habituelle. Vous pouvez la contester. Comment s'y prendre ? 
Sommaire

Réfléchissez et alertez

© Creative CommonsSi la facture vous paraît trop élevée, restez calme ! 

Avant de contester : analysez de manière objective les possibles raisons d'un tel montant. Peut-être avez-vous modifié pour un temps vos habitudes en matière d'énergie ou de téléphonie ? 

Vérifiez qu'aucun membre de votre famille n'ait utilisé votre ligne de téléphone ou qu'il n'y ait pas de fuite dans vos canalisations d'eau* en fermant tous les robinets et en observant le compteur sur une journée. 

Si après réflexion, vous ne savez vraiment pas d'où cela peut provenir, prenez rapidement contact avec le service clients pour demander une explication.

Pensez à compléter votre appel avec une lettre recommandée avec AR, rappelant la contestation du montant exigé et en réclamant une vérification de la facture et des relevés. 

Un conseil : surveillez vos factures et pensez à suivre votre consommation.  

* en cas de fuite sur la partie privée des canalisations (après le compteur), la note est pour vous !

Prouvez qu'il y a une erreur

© Creative Commons© Creative CommonsSans résultat, c'est à vous de prouver l'anomalie, et par conséquent, votre bonne foi. 

Comment : en joignant les copies d'anciennes factures sur plusieurs mois montrant une régularité de montant. Si vous n'étiez pas chez vous sur un temps donné et que la note a explosé, recueillez des témoignages prouvant votre absence. 

A votre demande et à votre charge*, les fournisseurs (électricité, gaz, eau) doivent de leur côté procéder à des vérifications sur le bon fonctionnement des compteurs. Les opérateurs de téléphonie doivent vous faire parvenir un relevé détaillé de vos communications (gratuit). 

Sachez-le : depuis le 17/05/2011, une nouvelle loi impose aux services d'eau potable publics ou en délégation d'alerter leurs abonnés lorsqu'une consommation anormale d'eau est observée, permettant ainsi de réparer une éventuelle fuite au plus vite. 

* demandez le coût de l'intervention avant de vous lancer

Peut-on refuser de payer ?

© Creative Commons© Creative CommonsSi le fournisseur ou prestataire découvre une erreur, il doit corriger le montant de votre facture et vous la renvoyer dans les meilleurs délais. Le déplacement pour la vérification du compteur vous sera remboursé. 

Si aucune anomalie n'est relevée (le compteur fonctionne bien, il n'y a pas d'erreur de relevés, les communications sont bien les vôtres...), la note est pour vous. 

Que faire : mieux vaut négocier avec votre fournisseur et payer une partie de la facture pour éviter d'aggraver le litige et les risques de coupure. Contactez en même temps un médiateur ou rapprochez vous d'une association de consommateurs si vous n'êtes toujours pas d'accord sur le montant. 

Contactez un médiateur

© Creative CommonsSi votre problème persiste, vous pouvez contacter gratuitement un médiateur dans le domaine concerné : 

. Pour l'électricité et le gaz : le médiateur de l'énergie - energie-mediateur.fr

. Pour l'eau : le médiateur de l'eau - mediation-eau.fr

. Pour le téléphone fixe ou mobile : le médiateur des communications électroniques - mediateur-telecom.fr

Une fois votre réclamation transmise, vous êtes informé(e) rapidement si votre dossier est recevable ou pas. Le médiateur a ensuite entre 1 et 6 mois pour trouver une solution entre les 2 parties. 

Et aussi : des associations comme la CLCV* (www.clcv.org) ou l'AFUTT** (www.afutt.org) peuvent également intervenir. 

Dernier recours : aller en justice. 

* association Consommation Logement et Cadre de Vie

** association française des utilisateurs de communications