Marre d'être contacté par téléphone par des plateformes étrangères qui peuvent vous coûter (très) cher ? Ces nouvelles mesures dévoilées par l'Arcep vont vous ravir.
Istock

Il sera bientôt interdit pour des plateformes étrangères de se faire passer pour un numéro français 

Vous avez peut-être déjà été visé par cette arnaque. Votre téléphone sonne en affichant un numéro inconnu mais ressemblant à un numéro fixe ou mobile français. Lorsque vous décrochez, il s’agit d’un démarchage téléphonique ou d’une messagerie vocale qui vous invite à rappeler le numéro. Et si d’aventure vous rappelez, vous risquez alors de perdre gros en ayant affaire à un numéro surtaxé

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), a lancé son plan anti démarchage téléphonique le 16 juillet dernier. Parmi les mesures dévoilées dans le cadre de ce Plan de numérotation, l’une d’elles vise à mettre fin aux arnaques des centres d’appels étrangers, interdisant à ces derniers d’emprunter des numéros d’apparence français : 

“Afin de limiter les nuisances dont sont victimes les utilisateurs finals recevant des appels ou messages non sollicités, l’Arcep a adopté en juillet 2018 deux mesures dont l’entrée en vigueur était différée au 1er août 2019 :

  1. Interdiction, pour les appels ou messages provenant de l’international, d’utiliser comme identifiant d’appelant, en l’absence de mécanisme d’authentification, un numéro géographique (01-05) ou polyvalent (09)
  2. Interdiction, pour les systèmes automatisés émettant plus d’appels ou de messages qu’ils n’en reçoivent, d’utiliser des numéros géographiques (01-05), mobiles (06-07) ou polyvalents (09) comme identifiant d’appelant. 

La première mesure ainsi que de la seconde mesure concernant les numéros mobiles (06-07) sont entrées en vigueur le 1er août dernier. La deuxième, élargie à tous les numéros, a été décalée au 1er janvier 2021 en raison de sa complexité, car “les solutions de filtrage ne sont actuellement pas  suffisamment matures et risqueraient de bloquer certains flux d’appel à tort au détriment des utilisateurs finals”. 

L’Arcep souhaite également mettre à contribution les opérateurs afin de lutter contre l’usurpation de numéros et créer “de nouvelles catégories de numéros ‘authentifiés’, afin de permettre aux opérateurs, s’ils le souhaitent, de mettre en œuvre des solutions d’authentification”. 

Reprenez le contrôle de vos crédits, regroupez les ! (contenu sponsorisé)

Vidéo : L'appel du faux policier : une vraie arnaque dont il faut se méfier

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.