Sur la toile, quelques clics suffisent pour "faire les boutiques". Mais si vous veniez à changer d'avis, il vous est possible aujourd'hui de vous rétracter sous 14 jours. Une protection intéressante mais qui ne s'applique pas toujours. Découverte.  
©Getty Images

1 - Un droit légal de rétractation

Ce que dit la loi : lors d'un achat ou d'un service payé à distance* (sur le net, par correspondance ou par téléphone), tout consommateur bénéficie d'un délai légal de rétractation de 14 jours, sans avoir à se justifier, ni à payer de pénalités ou de retenues, en dehors des frais de réexpédition. Ce droit s'applique sur tous les produits et services, y compris soldés, d'occasion ou déstockés du moment qu'il s'agit d'une transaction commerciale entre une entreprise et un particulier.

Sachez-le : le point de départ de ce délai commence le jour où le bien est livré ou à la conclusion du contrat pour un service. S'il se termine sur un week-end ou un jour férié, ce droit est prolongé jusqu'au prochain jour ouvrable.

Et ensuite : le remboursement doit se faire au plus tard dans les 14 jours suivant la prise de connaissance par l'e-commerçant de la rétractation du client.

* Ce droit est accordé également pour les ventes conclues lors d'un démarchage à domicile ou sur son lieu de travail.

Reprenez le contrôle de vos crédits, regroupez les ! (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.